Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Du silence des chats
Message Publié : 23 Août 2020, 20:58 
Ami
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Message(s) : 1

Ce n’était pas la première fois qu’il apparaissait et disparaissait de la sorte, il était libre et disait à qui remarquait ses allers et venues qu’il n’avait de comptes à rendre à personne. Il se faisait fugace et réservé, c’était comme une seconde nature pour lui d’être absent, et cela aurait été le violenter que de vouloir le contraindre à la sédentarité. Il n’était cependant pas absent aussi longtemps, d’habitude…

Il était souvent seul mais cela n’était pas un souci ; il passait beaucoup de temps à réfléchir, à prendre soin de ce qui lui avait été confié, à se tenir loin de ce qu’il craignait de ne pas saisir tout-à-fait et à observer. Alors il restait souvent là-haut, tout là-haut, sauf quand il se prenait d’envie d’écouter les autres vivre et qu’il descendait sans un bruit pour mêler son existence à quelque chose de plus vaste.
On le voyait à peine mais il laissait un sillon derrière lui ; discrètement, il rangeait après le passage d’autrui, il gardait un oeil sur les jardins, soignait les parterres de fleurs afin qu’ils lui semblent radieux et il n’était pas impossible de l’apercevoir le soir tombé. Il oubliait de temps à autres une tasse à l’odeur citronnée sur la table d’enchantement, qu’il employait avec la simplicité apparente d’un bijoutier, ou un croquis froissé au pied de celle d’alchimie, le plus souvent décoré d’études graphiques et de schémas triangulaires tracés à l’encre et au doigt. De plus rares fois encore, il venait en aide aux quelques personnes qui avaient percé sa bulle et préparait cartes, livres, fiches, loyalement, assidûment et silencieusement.
Même très distant, il était tiède, et il faisait doux vivre seul en haut de la Tour.

Il fait froid, maintenant, et cette cage éventrée qui avait été préparée pour lui et à laquelle il tenait beaucoup semblait se resserrer sur elle-même. Pour ne pas asphyxier, il s’était de nouveau volatilisé.
Un silence morne a alors succédé à son imperceptible présence, et les chats eux-mêmes ont disparu. Il n’est pas rentré.

Le ciel cendreux, de toute façon, ne lui avait jamais rien évoqué de familier...

 
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ]  Haut


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron