Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Coups de canne
Message Publié : 26 Mars 2014, 22:31 
Inil
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Message(s) : 8
Un après-midi particulièrement chaud et chargé en cendres, la demeure d'Arador Dayn est plongée dans une lourde torpeur. La plupart des volets sont clos, et on se doute que la plupart des habitants attendent patiemment la fin de l'éruption pour reprendre leurs activités.

Le renâclement d'un Guar de bât réveille les plus attentifs. Puis on entend (si on est réveillé) quelques pas discrets dans l'allée de gravillons. Encore une pause...
Une lourde canne percute le battant de la porte à plusieurs reprises.

Si un habitant de la maison passait la tête à une fenêtre, il verrait une silhouette voutée, abritée dans une grande cape de voyage, et munie d'un masque à poussière si fréquent parmi les Cendrais. Derrière la silhouette, dans l'allée, un Guar fatigué patiente, chargé de ballots.

Après avoir patienté, la silhouette lance d'une voix éraillée, en langue Dunmeri :

- Sieran ? Sieran Venim, vieux grigou, bouge ton gris postérieur si tu en as encore la force !"
 
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Coups de canne
Message Publié : 26 Mars 2014, 22:37 
Inil
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Message(s) : 181
D'une fenêtre au dessus apparaît d'abord une pointe de carreau d'arbalète, puis le visage inquisiteur du jeune Thalen.
- Pas de mendiant ici, ni de marchand ambulant ! Passez votre chemin."

La silhouette dans l'allée lève le regard -elle reste courbée tout de même- et abaisse son masque. Cela dévoile le visage parcheminé d'un vieux Dunmer, ainsi qu'une barbe fournie taillée en pointe.

- Vous êtes le nouveau portier ? D'mon temps, ils ouvraient la porte avant de parler. Allez annoncer au maître des lieux que Feruger, dit Ald-Duhnad est arrivé, s'il se souvient de moi." Il continue, mais parlant plus à lui-même qu'à qui que ce soit. "Les domestiques, ils respectent plus les Anciens. Ah j'vous jure, le vieux Sieran est peut-être doué pour la guerre mais moins pour gérer sa maison... Il a pas changé." Il se retourne vers la porte et la fenêtre.
- Bon alors, vous attendez que je mange la moitié du Mont Écarlate ?"


Dernière édition par Thalen Serano le 27 Mars 2014, 00:54, édité 1 fois.
 
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Coups de canne
Message Publié : 26 Mars 2014, 23:38 
Inil
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Message(s) : 70
Kar'Azim avait suivi l'échange en retrait alors qu'il était plongé dans ses pensées. Connaissant les habitudes Dunmer et ne voulant affoler personne par son apparence (un Rougegarde n'inspirant que froidement confiance en ces temps de troubles) il se garde d'intervenir. Il est tout de même intrigué par les paroles du vieux Cendrais... Sieran ? Le père de Ralen ? Tiens tiens voilà qui est intrigant.

Le Rougegarde trouve son ami et maître à méditer, la mine sombre et le regard posé sur un espace vide dans la bibliothèque.

"hum...."

Revenant à la réalité, Ralen Venim lève ses yeux et fixe Kar'Azim de son regard pourpre insondable.

-"As-tu quelques nouvelles à m'annoncer ? Si ce sont de tristes nouvelles, garde-les pour demain, je n'en n'ai pas la patience en ce jour."

-"Non rien de fâcheux, plutôt intrigant s'il en est. On demande Sieran Venim à la porte, c'est un Cendrais qui a dû voir bien des fois tomber la cendre sur Morrowind."

_________________
"Ma lame chantera si fort qu'on entendra une symphonie"
 
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Coups de canne
Message Publié : 27 Mars 2014, 00:54 
Régente
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Message(s) : 959
Maëfarayn s'était installée dans le boudoir, le seul endroit plus ou moins tranquille du Manoir à part ses quartiers privés. Elle était assise dans un fauteuil pas très confortable et elle soupira en pensant à "sa" regrettée méridienne.

Elle était très concentrée dans la lecture d'un ouvrage tout en prenant des notes et en faisant des croquis. Ses croquis représentaient essentiellement des mains dont les doigts tantôt s'entremêlaient, tantôt se croisaient...

Elle fut fortement agacée par le bruit provenant de l'extérieur et elle s'écria :


- Maître Krsh... ! Où êtes-vous... ? Ce n'est pas le moment de traîner dans vos quartiers avec votre nouvelle amie... ! Je suis la première à vous y encourager, mais pas maintenant... ! Il est impératif que vous alliez voir à l'extérieur qui fait tout ce raffut... ! J'aimerais pouvoir me concentrer sur mes recherches... !

Désormais déconcentrée, elle repoussa d'un geste brusque son fauteuil et se leva pour aller voir à la fenêtre qui était en train de crier. En voyant le vieux Dunmer, elle leva les yeux au ciel et retourna s'asseoir en criant à nouveau :

- Maître Krsh... ! Dépêchez-vous... ! Cela pourrait être très mal vu si un vieux Dunmer mourait devant la porte du Manoir... !
 
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Coups de canne
Message Publié : 27 Mars 2014, 09:21 
Intendant
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Message(s) : 202
Aucune réponse ne vint aux oreilles de Maëfarayn, pas l'ombre d'un bruissement de rideaux derrière desquels aurait pu surgir le serviable Krsh. Et pour cause : ce dernier s'était absenté à l'aurore du jour pour parcourir la distance du manoir au village le plus proche, là où le marché du boudin cendrais s'était installé.

Maître Krsh s'était également missionné pour recueillir l'expertise d'un ébéniste pour réparer le mobilier.

*Long soupir de Maëfarayn*
 
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Coups de canne
Message Publié : 27 Mars 2014, 10:05 
Inil
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Message(s) : 8
Après quelques moments d'attente, le vieux Dunmer perd patience et ouvre la porte de lui-même d'un coup d'épaule bien senti. Il entre, accompagné d'une bouffée de cendres volantes.
Puis il pose sa cape et son masque dans l'entrée et se dirige -comme s'il connaissait la maison par coeur- d'un pas vif vers la bibliothèque tout en parlant à voix haute.


- Que c'est que cette maison, même pas un portier, ni un domestique pour accueillir du monde ? Et les jeunes, là-haut, qui glandouillent en attendant la prochaine Eruption, n'ont plus aucun sens du respect. Va m'entendre, le vieux Venim, sa Maison est devenue aussi décadente qu'une cour Aldmer !"

Tout en soliloquant, il déboule dans la bibliothèque, canne en avant, sous les regards de Kar'Azim et Ralen.

Après une pause, il s'adresse à Kar'Azim, en langue Rougegarde parfaite :
- Bonjour à vous et que les vents des sables vous épargnent."

Puis à Ralen, en Dunmeri :
- Salut à vous ! Puissent les Cendres tomber loin de votre maison et vos ancêtres longtemps vous conseiller. Je cherche le maître de la Maison, où donc se cache-t-il ?"
 
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Coups de canne
Message Publié : 27 Mars 2014, 20:06 
Gaharikhan
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Message(s) : 637
Ralen referma son livre et le glissa dans la bibliothèque lorsqu'il entendit le vieux dunmer grincheux faire son entrée dans la pièce.

Bonjour à vous, dit-il en s'inclinant, merci pour vos bons souhaits. Je suis Ralen Venim... et je suis là, je ne me cache pas.

Maintenant que vous avez perturbé tout le calme de cette maison et que vous avez défoncé ma porte, voudriez-vous bien me dire ce qui nous vaut votre visite ? Il se retint de dire "assaut"...
 
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Coups de canne
Message Publié : 27 Mars 2014, 20:47 
Inil
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Message(s) : 197
« Dans un milieu dædriquement anisotrope, l'indice de biréfringence ƃ d'un rayon d'éther de type Ƹ - à savoir droit au début, légèrement oblique sur la fin dans un environnement pentadimensionné soumis à la première Loi d'Hygden – correspond peu ou proue à direction du vecteur unitaire d'excitation dædrique d→ tel qu'il » ...

Hum...

… « d'excitation dædrique d→... tel qu'il vérifie l'équation... (ẕ²/n²x)+(ȳ3/n²y)+(ð4/n²z)=1/Ϣ (Ϣ tendant naturellement vers Θ, dans les conditions évoquées dans le chapitre précendent) ».

Mais bien sûr...

Le plus grand secret du jeune dunmer - plus encore que son projet d'ancrer l'Arador Dayn à la Toile de Méphala pour soumettre Ralen à l'appétit des araignées dædriques – demeurait sa consternante incapacité à appréhender les bases de la cristaloptique appliquée. Cela était d'autant plus frustrant que sa propre sœur qui partagea l’enseignement du même maître avait assimilé en moins d'une semaine ce qu'il s’évertuait à comprendre depuis plusieurs mois.
Certes, il en savait plus en ce domaine que le Dunmer moyen, mais cela était bien insuffisant pour un Ihrfihn, appelé à côtoyer des Archi-Cristomages de grand renom.


Évoquant cette éventualité, Maître Kaldi s'était montré fort peu encourageant :

Si Vivec souhaite que vous connaissiez pareille humiliation, jeune Cyian, ayez au moins la décence de taire mon nom. Prétexter, par exemple, que vous fîtes vos classes à l'Université de Vendeaume. Qui sait ? Les Cristomages ont peut-être de l'humour.

Cyian doutait qu'un Cristomage Telvanni put avoir une once d'humour. Ce doit être proscrit par l'un des innombrables principes de la Loi d'Hygden...

Tout à ses révisions, il déambulait dans la demeure Venim prêtant peu attention à son environnement. Il avait depuis longtemps pris l'habitude d'étudier en marchant, tenant difficilement assis plus de quelques minutes.

D'ordinaire, les sif'toussements récurrents de Maître Krsh ponctuaient ses ballades savantes ; chaque fois que les pas aveugles de l'Ihrfihn le menaient en un lieu que l'Argonien jugeait peu propice à sa présence, retentissait ce son inimitable. Cela arrivait souvent... sauf aujourd'hui. Cyian ne le remarqua pas, pas plus qu'il ne remarqua l'état déplorable de sa manche gauche, déchirée jusqu'au coude. Visiblement, ses méditations l'avaient mené trop près de Sshasshiuu .


Ce n'est pas possible, il doit me manquer des données, marmonna le Dunmer. Retrouvant ses esprits, il gagna à grands pas la Bibliothèque.

Ne prenant pas le temps de mieliser ses propos, c'est assez sèchement qu'il s’adressa à Ralen.

Salutations, Maître Venim. Louée soit votre Maison.

Puis, ses yeux parcourant méthodiquement les rayonnages s’arrêtèrent sur le vieillard.
Le visage impassible, il s'inclina et d'une voix neutre déclara :


Soyez honoré, Ancêtre, fussiez-vous vivant ou mort. Que les cendres vous ceignent et vous épargne la lave ! Auriez-vous l'extrême obligeance de vous décaler ? Ou de sortir ? Cette pièce est réduite et votre odeur est forte.
 
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Coups de canne
Message Publié : 28 Mars 2014, 09:18 
Inil
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Message(s) : 8
Feruger regarde le jeune Telvanni quelques secondes puis hausse les épaules.

- Bonjour aussi, gamin." Il se tourne vers Ralen avec à la fois un sourire et un regard triste.

- Héhéhé, je suppose alors, que si tu es Ralen, et que tu ne te caches pas, que mon vieil ami Sieran est en voyage ou a fait le grand Voyage vers ses ancêtres. La dernière fois que je t'ai vu, tu étais comme ça" Il tend la main à un mètre du sol, pas plus "et tu fouillais déjà les bibliothèques, je vois que tu n'as pas changé..." Il embrasse du regard tous les ouvrages autour de lui. "Héhéhé, le classement n'a pas changé non plus !"
Il se dirige vers un rayonnage, passant étrangement tout près de Cyian (alors que ce n'est pas le chemin), fouille quelques instants et sort un petit livre.

- Tiens, considère ceci comme un cadeau anticipé de ma part. Et comment va ta Maman aussi ?"

Il tend à Ralen l'ouvrage intitulé "Atlas de la Côte de la Mélancolie, par Feruger Le Voyageur".
 
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Coups de canne
Message Publié : 01 Avr 2014, 11:36 
Gaharikhan
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Message(s) : 637
Ralen saisit le livre que lui tendait le vieillard et le feuilleta rapidement, sans trop y prêter attention. Il sourit lorsqu'on lui rappela ses jeunes années et d'autant plus lorsqu'on félicita sa bibliothèque, dont il était très fier.

Mais lorsque Feruger lui parla de ses parents, il s'assombrit quelque peu et parla d'une voix sobre.

Père et Mère ont tous deux fait le grand voyage jusqu'au Rempart Intangible... Le caveau est à Ald'ruhn, si vous désirez vous y recueillir...

En outre, ma fille Llerayn arrivera dans quelque jours, si vous souhaitez la rencontrer. Mais d'abord, dites-moi ce qui vous amène ici ?
 
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant Haut


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron