Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 17 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2
Auteur Message
 Sujet du message : Re: Le retour du vice prodige
Message Publié : 23 Mars 2015, 16:39 
Inil
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Message(s) : 197
Bien qu'il se satisfît de la vélocité avec laquelle ses instructions s’exécutaient, Cyian n'en éprouvait pas moins quelque malaise. Était-ce la constante benoiterie apparente de l'argonien ? Ou l'idée même qu'un visage nouveau pût l’accueillir en ce lieu tout entier dévoué à l'Immuabilité ?

Il l'ignorait et n'avait cure des sources de son inquiétude. Cette dernière seule comptait. Quelque chose le perturbait, plus que de raison, et il n'était pas de ces dumners philosophes à tolérer en son esprit le moindre trouble domestique.

Aussi s'insinua-t-il agile entre les serviteurs affairés jusqu'aux Yeux-clos qu'il rattrapa par l'épaule.


Hey, l'Ygwàn ! N'y a-t-il plus - entre ces murs - de lézard nommé "Krsh" ? Il vous est semblable à l'usure près. Aussi droit et antique qu'une trotteuse d'horloge dwemer. Si ce dernier hiver ne l'a pas emporté, j'apprécierais qu'il me soit envoyé.

Ce disant, Cyian réalisa, glacé, qu'il portait au vieil intendant plus d'importance qu'il ne le dut.
 
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le retour du vice prodige
Message Publié : 23 Mars 2015, 18:21 
Serviteur
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Message(s) : 22
La poigne soudaine du magicien provoqua un cri strident de la part de Yeux-Clos, surpris et apeuré par ce contact surnaturel. Tous les autres serviteurs se retournèrent vivement et constatèrent la scène. La mâchoire de Yeux-Clos se contracta sauvagement, dessinant sur son visage un effrayant rictus ; les muscles se crispèrent sous la peau d'écailles mais l'emprise de l'Ancien était plus ferme que la furie intérieure de l'argonien. Il était déstabilisé. Qui était donc ce prétentieux personnage qui semblait connaître le détestable Krsh et le quérir dès son arrivée ?

- Ssssh ! L'Intendant est en déplacement dans les contrées de l'est, non loin de Faillaise. Si les sauvages de là-bas ne l'ont pas encore transformé en wamasu à force d'ours à la bière, de fondues d'Elsweyr ou autres ragoûts de horqueur.

Disant cela, Yeux-Clos tentait de s'extraire de la zone intime de l'Ancien et finit par s'éloigner à distance respectueuse de ce dernier. Il attendit la réponse du dunmer en lui lançant un regard emprunt d'un subtil agacement et reprit peu à peu son calme.
 
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le retour du vice prodige
Message Publié : 23 Mars 2015, 20:27 
Inil
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Message(s) : 197
Maître Krsh à Faillaise... Le Ralen en aimable compagnie de si bonne heure... et sa sœur, qui loin de se réjouir de son retour, en paraissait contrariée, Cyian dut se résoudre à l'Impensable : l'Arador Dayn n'était plus ce refuge miteux sur lequel le temps ne daignait pas se pencher.

Pour se préparer à d'autres surprises de cet acabit, le jeune Telvanni échafauda quelques hypothèses : sans doute Maître Tunjaar s'était-il converti au culte de Saint Llothis et confectionnait-il dans un atelier aménagé à cet effet des sacoches pieuses à partir de ses mues. Thalen se serait découvert une passion dévorante pour le jardinage et paraîtrait bientôt empaillé de la tête au détour d'un bâtiment, un cageot de fleurs dans les bras, tandis qu'Urven définitivement conquis par les beautés exotiques paraderait crânement au bras de deux jumelles bosmers soldées par un Kar-Azim reconverti dans le commerce matrimonial.

Pareilles images le firent grimacer. Il secoua la tête.

Peu affecté par la réaction de l'Argonien, il consentit toutefois à le libérer de sa présence. D'un geste agacé, il lui fit signe de poursuivre sa tâche.

Pensif, il se laissa porter lentement par le ballet des serviteurs jusqu'aux écuries
.
 
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le retour du vice prodige
Message Publié : 24 Mars 2015, 01:11 
Régente
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Message(s) : 959
Maëfarayn, un peu calmée, décida d'écourter sa visite auprès de l'Opumer. Cependant sur son visage ne transparaissait toujours que de la froideur.

En remontant au Manoir, elle aperçut immédiatement Cyian qui s'affairait aux écuries avec les serviteurs. Elle s'arrêta quelques instants pour l'observer sans rien dire.

Il avait certainement senti sa présence si proche. Elle en était sûre. Cela ne pouvait en être autrement.

Cependant, elle s'avança jusqu'au Manoir dont elle ouvrit la porte. Elle ignora totalement les personnes se trouvant dans la Salle des Registres et se dirigea vers l'escalier qu'elle monta calmement pour se rendre dans ses quartiers.
 
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le retour du vice prodige
Message Publié : 24 Mars 2015, 01:14 
Inil
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Message(s) : 45
Vebak était encore convalescent. Le poison avait été évacué de son corps mais malgré sa vigueur bien conservée, celui ci mettait désormais un peu plus longtemps à se remettre de ce genre de traumatismes.

Il entendit néanmoins le bruit sourd des coups portés à l'entrée de la maison et alla cahin caha entrouvrir la porte de ses appartements, sachant fort bien qu'il ne serait pas le premier sur les lieux.

Il reconnut très vite la voix de l'Ancien. Peut être plus lasse que le souvenir qu'il en avait, mais aux sonorités toujours aussi pointues lorsqu'il s'adressait aux serviteurs.

Le vieux Dunmer se souvenait que Cyian avait disparu du jour au lendemain sans signe avant coureur peu de temps avant que lui même ne soit envoyé en mission par Ralen. Il n'avait cependant aucun moyen de savoir que celui-ci n'était pas réapparu depuis son propre départ.

Les bruits s'éloignèrent en direction des écuries.

Vebak referma sa porte doucement, sachant très bien qu'il ne serait d'aucune aide pour une tâche physique avant encore quelques jours, et retourna lentement vers le fauteuil dans lequel il aimait s'installer pour lire les divers ouvrages de la bibliothèque.

Il entendit les bruits de pas caractéristiques, très légers, de Maëfarayn, passant devant sa porte, probablement pour se rendre dans ses propres appartements, plus loin dans le Manoir. Il fut quelque peu surpris de ne pas l'entendre se diriger en direction de l'écurie, mais n'y prêta guère plus d'attention, les affaires des Ihrfihn ne regardaient qu'eux mêmes.
 
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le retour du vice prodige
Message Publié : 24 Mars 2015, 15:11 
Inil
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Message(s) : 197
Affairé à décharger ballots et caisses et à distribuer ordres et reproches à ses aides sifflantes, le jeune dunmer se figea quand - il le savait - sa sœur le fixait de ses yeux blancs. Il hésita quelques secondes mais ne se retourna pas ; à quoi bon…

Puis il reprit son souffle, invectiva sans raison fondée un pauvre serviteur dévoué avant de reprendre sa tâche.

L'essentiel des biens apportés étaient destinés au seigneur des lieux ; des présents du patriarche Felen pour son ami Ralen ou des commandes par ce dernier passées. Cyian en ignorait parfaitement la nature mais il ne doutait pas qu'ouvrages savants et correspondances secrètes se mêlaient à quelques antiquités plus belles qu'utiles ainsi qu'à divers produits très prosaïques qu'on ne trouve qu'à Vvardenfell.

Une petite malle partirait dans les appartements de sa sœur. Nul besoin d'être prophète pour deviner que des herbes précieuses, des essences et des gemmes rares s'y trouvaient. Les accompagnerait une lettre, longue sans doute, portant affectueusement conseils et avertissements.

Plus inhabituels, de menus objets emballés à la mode seydarane1 gagneraient les quartiers des convives de moindre valeur. Cyian s'étonna de les trouver quand, déchargés à Longsanglot, il dut en assurer la réception. Car s'il est de coutume à Sadriþ Mora d'échanger entre voisins Telvanni des « présents de courtoisie », pareilles marques d'attention sont rarement observées à l'égard des autres Maisons... et plus rarement encore à l'égard des autres races.
Une telle libéralité choqua le fils Ihrfihn mais l’insistance de l'Intendant missionné par son père et le ton de ce dernier clairement perceptible dans le message lié eurent raison de son indignation. Par dépit, néanmoins, et parce que la curiosité participe au grand orchestre de ses vices, Cyian porta son regard au-delà des soies.

Pour Thalen, le sombre Serano, un Morashalged2 dodécaédrique, de cette facture qui irritait tant Cyian, enfant. Pour sieur Omoril, un ornement de cuirasse  représentant un scarabée tel qu'aiment en porter les rédorans. La soupesant, le jeune Ihrfihn craignit qu'elle ne fut taillée dans l'ébènite. Une fiole suspecte pour Sibjaarn le Norde et une pièce de tissus plié pour Vebak le Vieux. Suivaient un maillon de chaîne, très certainement enchanté, pour Maître Tunjaar, diverses babioles aussi légères qu'intrigantes pour d'autres hôtes et enfin, un singulier corset de cuirs tressés pour… Maître Krsh.

Plus encore que l'intérêt porté par son père au vieil argonien (et à ses mensurations), Cyian s'étonna d'un présent dont le destinataire lui était inconnu. L'objet en lui-même n'avait rien d'extraordinaire : une araignée taillée dans un bois noir, suspendue à sa toile. Tous les enfants Ihrfihn avaient eu le loisir d'admirer sembable colifichet suspendu au-dessus de leurs berceaux. Mais Cyian n'avait pas souvenir qu'un enfant dénommé Frediutz logeait au domaine.

Distribution faite, il se dirigea à pas vifs vers le Manoir et gravit sans attendre les escaliers. Il pénétra dans ses appartements où l'attendaient réconfortantes les volutes humides d'une baignoire tout juste installée.


1Enrobée de soies d'araignée enchantées ; naturellement blanches et opaques, elles deviennent translucides sous l'effet du bon enchantement permettant ainsi d'en identifier le contenu.

2Sorte de jeu logique dont les Telvanni sont friands. Généralement en bois et à facettes multiples, cette boite ne révèle son contenu qu'après de nombreuses manipulations, nécessitant esprit et adresse, parfois même un brin de magie.
 
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Le retour du vice prodige
Message Publié : 26 Mars 2015, 21:53 
Inil
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Message(s) : 197
La pièce était telle qu'il l'avait laissée, sinistre et sobre. Les charmes étaient dissipés et les rideaux levés. Une lueur pâle émanait des ouvertures que Cyian s'empressa de clore.

Une main leste adressée à l'âtre fit jaillir de longues flammes bleutées. L'ambiance devint plus sinistre encore, daedrique. Seuls témoins du matin qui s'achevait, les reflets opalins de la lumière du jour sur une tenture diaphane.

Derrière - Cyian ne l'ignorait pas - se trouvaient les quartiers de sa sœur. Ce simple morceau de tissu, dissimulait mal l'ouverture cintrée qu'ils avaient fait percer entre leurs chambres. Maëfarayn était là, à quelques mètres de lui. Pour la première fois, peut-être, dans sa courte vie, cette promiscuité que tant de mâles dunmers convoitaient, lui procurait plus de peine que de joie.

Abattu, il se défit de ses beaux atours et se glissa dans l'eau après y avoir jeté une poignée d'herbes sèches. Des ombres difformes de la pièce émergea, grotesque, son fidèle galopin.

Tranche-moi cette natte, Dalkhem, et taille-moi la barbe. Courte.

Tandis que le démon s'affairait, le Telvanni tentait de ne penser à rien, et de libérer son esprit de ce qu'il avait appris et vu ces derniers mois.
 
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 17 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2 Haut


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :