Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Correspondances des Ihrfihn
Message Publié : 21 Mars 2014, 20:52 
Ponihn
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Message(s) : 989
Cela faisait quelques temps déjà que Maëfarayn et Cyian ne s'étaient pas autant amusés. Est-ce que leurs parents, et surtout leur Précepteur, auraient cautionné, à l'heure actuelle, ce que les jumeaux avaient fait ? Difficile de le dire. Mais ils avaient cumulé tant de frustrations que cette journée avait été comme une petite renaissance pour eux.

En tout cas l'enthousiasme de Maëfarayn était tel, qu'elle avait décidé malgré ces questions, de tout raconter à leur père.

Elle prit un parchemin où figurait le blason du clan Ihrfihn -une Araignée trônant au centre d'une Harpe- et elle s'installa à la table qui se trouvait sur la terrasse des quartiers privés qu'elle partageait avec son frère.


Maëfarayn a écrit :
Cher Ata 1,

J'espère que vous saurez me pardonner pour ces deux dernières semaines pendant lesquelles je vous ai laissés, vous et Alma 2, sans nouvelles.

Il faut comprendre que je n'ai pas grand chose à vous raconter car les journées sont très longues et Cyian et moi, nous nous ennuyons beaucoup ici. Nos belles soirées bercées par la musique et les chants en honneur de Méphala nous manquent tellement... !

Nous savons combien il est important à vos yeux, à ceux d'Alma et à ceux de Maître Kaldi, que nous montrions à votre ami, Maître Ralen -il n'a pas volé son nom... ! Quel râleur... !- que la Maison Ihrfihn est digne de confiance. Pour cela vous nous avez demandé de faire preuve de sagesse. Ce que nous faisons malgré le fait que cela nous coûte énormément. Nous passons beaucoup de temps dans la Bibliothèque très fournie de Maître Ralen -même si parfois la présence de certains livres nous a laissés assez perplexes- et j'ai même mis en place un classement qui reste à la disposition des invités. Cependant, vous pouvez vous douter que nous sommes toujours heureux de retrouver nos quartiers privés où nous pouvons nous détendre à notre aise sans avoir à subir le regard de notre hôte et son fidèle Ygwàn qui surveillent chacun de nos faits et gestes... !

Ce matin, pour changer un peu de notre ennui habituel, Cyian et moi avons décidé d'aller faire quelques emplettes à Cœurébène. Cela m'a permis, sur la route, de trouver quelques plantes pour mes potions. D'ailleurs, j'espère que vous serez fier de moi en constatant mes progrès et en voyant tout le soin que je porte aux plantes que je cultive sur la terrasse de nos quartiers privés... !

Pour reprendre mon récit, vous ne pouvez pas imaginer combien d'Ygwàns, totalement libres de leurs mouvements, nous avons rencontrés sur la route... ! Je ne sais pas si je pourrai m'y habituer un jour...

C'est justement d'un Ygwàn que je voulais vous parler... ou plutôt d'une Ygwàn. Nous l'avons rencontrée sur la route du retour, non loin des portes de la ville. Elle était dans un coin isolé avec un panier qui dégageait une odeur nauséabonde... ! C'est là que j'ai remarqué sa robe... ! Une Ygwàn avec une robe... ! Quel besoin a-t-elle de porter une robe... ? Et surtout une si jolie robe... !

Je me suis arrêtée net et Cyian, grâce à quelques gestes de ma part à son attention, a très vite compris ce que je voulais : cette robe... ! Il me la fallait... ! Mon Frère-Aimé était déjà prêt à sortir son épée de son fourreau, mais en pensant aux promesses que nous vous avons faites, je lui ai demandé de me laisser faire.

Je me suis approchée de l'Ygwàn et j'ai essayé de la saluer le plus poliment possible comme Maître Kaldi m'a si bien appris. Je lui ai même souri. J'ai parlé le plus lentement possible et je lui ai gentiment demandé de retirer sa robe, dont elle n'avait nul besoin, afin de me la donner. Face à son refus, j'ai essayé de lui faire comprendre, toujours aussi gentiment, que si elle prenait le temps de comparer sa silhouette disgracieuse à la mienne toute en courbes et sensuelle, ainsi que sa peau squameuse et répugnante à ma peau douce comme la soie et parfumée tel un pré au printemps, il était évident que cette robe n'avait rien à faire sur son corps ingrat.

Et bien, Ata, vous comprendrez mon étonnement lorsqu'elle a refusé encore une fois mon aimable requête... !

Ma gentillesse n'ayant aucun effet sur elle, et remarquant son envie de partir sans me donner la robe, Cyian et moi avons échangé un regard complice. Dans la seconde qui a suivi, j'avais sorti ma petite fiole en cristal contenant ce puissant poison qu'Alma m'a appris à faire, et Cyian avait sorti son épée. J'ai senti que sa rage était bien plus forte que la mienne et je lui ai laissé le plaisir de s'occuper de l'Ygwàn. Il a saisi son épée par le fourreau et l'a assommée en lui assénant un coup bien senti à la nuque la faisant s'effondrer au sol. Profitant de sa perte de connaissance, je lui ai ôté la robe et ensuite, d'un geste rapide et efficace, nous l'avons jetée dans la lave !

Vous pouvez facilement comprendre dans quel état d'exaltation nous étions... ! Après tout, vous nous avez demandé de nous tenir en présence de Maître Ralen... mais cette fois-ci nous étions enfin seuls, tranquilles et libres de faire comme bon nous semblait... !

En rentrant dans nos quartiers, j'ai adoré -comme toujours !- servir de poupée vivante à Cyian qui s'est empressé de refaire des retouches dont il est le seul à avoir le secret afin d'adapter cette robe à mon corps... ! Cyian a fait une esquisse afin que vous puissiez juger par vous-même... ! J'ai hâte de me montrer ainsi vêtue au dîner ce soir, même si les invités du Manoir ne semblent pas apprécier ce qui est beau... ! Ils doivent être vraiment malheureux... !

Je vais devoir vous laisser car l'heure du dîner approche et Cyian se languit de moi... ! Nous tenons à fêter ensemble cette journée mémorable avant de rejoindre les autres convives... !

Vous embrasserez Alma de notre part, voulez-vous... ? Et pourriez-vous également saluer notre Précepteur... ?

Quant à vous, je vous embrasse très fort, cher Ata... !

Maëfarayn, votre fille qui vous aime


Image


Elle enroula rapidement son parchemin qu'elle laissa sur une commode de sa chambre, avant de rejoindre, joyeuse et souriante, son frère qui l'attendait dans la chambre contiguë. Pendant son temps d'écriture, il ne l'avait pas quittée du regard et il était impatient de la retrouver. Leurs yeux étaient en train de retrouver un peu de leur éclat lunaire d'autrefois.


1 Ata = père
2 Alma = mère
 
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Correspondances des Ihrfihn
Message Publié : 22 Mars 2014, 01:34 
Inil
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Message(s) : 219
Citer :
Très cher Géniteur,

Que vous dire que vous ne sachiez déjà ou que vous n'ayez deviné avant même l'écriture de ces lignes ?

Je vous hais.

Ce n'est pas nouveau, mais les longs jours passés loin de Vvardenfell m'ont convaincu de la sincérité d'un sentiment que je tenais jusqu'alors pour volage.

Mais qu'importe les états d'âme, ils ont si peu d'importance dans l'affaire qui nous lie. Cette mission que vous nous avez confiée relève de la gageure la plus pénible.
Votre "ami" Ralen est de loin, ce que l'on fait de plus méprisable en matière de Mer (ald' et bos' compris) ; son affection débordante pour les races inférieures dépasse l'entendement - je le soupçonne d'entretenir une relation charnelle avec un nord' tout juste pubère. Logiquement, sa défiance à l'égard des membres de sa propre race est grande ; n'aurais-je reçu de votre part quelque information sur ses exploits passés que je douterais tant de de son allégeance au Pacte que de son appartenance à la faune de Morrowind.

J'imagine aisément que vous ne m'avez pas tout dit, concernant cette barbe grise et qu'à votre habitude, vous me laisserez explorer sans guide les tréfonds d'une âme impie ballotée entre principes surannés, vices cachés et bêtise crasse. Ce ne sera pas la première fois, je relève le défi.

Fort heureusement, je vous en suis grée, ma sœur me seconde dans cette tâche ingrate.
J'aimerais parfois qu'elle n'assistât pas, si loin de nos terres, à la vision terrible d'un monde en pleine déliquescence. Mais elle tient le coup... à sa manière et ne perd pas une once de sa... "magie".

Je crains toutefois, qu'à l'instar d'Alma tant d'horreurs quotidiennes répétées n'emporte sa belle âme vers des sommets qui nous échapperaient. Déjà, elle s'est prise d'affection pour un vieil ygwàn rigide. Je crains moins pour l'avenir de cet insecte que pour les incidences malheureuses qu'une telle relation pourrait entraîner (souvenez vous de ce cendrais, vendeur d'épices...)

Je veille bien sûr à son bien-être, avec toute l'affection que mon corps vigoureux peut déployer. Je lui ai d'ailleurs trouvé une robe, tantôt.

Mais n'allez pas croire que j'écris que pour me plaindre et geindre à la manière d'un Dres déchu... J'ai encore des ressources, et l'Arador Dayn, derrière ses façades austères et miteuses recèlent bien des richesses qui ne demandent qu'à être révélées.
D'ailleurs, pourriez-vous vous instruire sur les sorciers ébénistes du clan Frehér de la Maison Telvanni (XIVème ou XVème siècle de la première ère) ? Je pense avoir déniché l'une de leurs œuvres, qui foi de sorcier, n'a strictement pas sa place dans ce bouge fangeux des Éboulis...

Vous souhaitant une longue vie, à défaut d'une agonie longue,

Votre fils légitime,

Cyian

Image
 
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Correspondances des Ihrfihn
Message Publié : 26 Avr 2014, 01:32 
Ponihn
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Message(s) : 989
Maëfarayn a écrit :
Cher Ata,

Notre séjour à Arador Dayn se poursuit tant bien que mal. Nous sommes entourés de gens tristes qui ne savent pas profiter de la vie. À chaque fois que nous évoquons nos belles soirées à Sarith Mora pour essayer de les convaincre de nous laisser en organiser ici aussi, on nous regarde de travers ou on nous foudroie du regard. Je vous rassure, Ata, nous ne proposons que des soirées autour de la poésie, des chants, de la musique, de la danse... mais même ces plaisirs simples et essentiels à nos yeux, ne semblent pas leur convenir...

C'est donc dans l'intimité de nos quartiers privés qui nous sont ô combien chers que nous nous adonnons à nos passe-temps préférés... ou alors lors de nos promenades à la découverte de lieux... insolites et mystérieux...

Par ailleurs, j'ai quelques nouvelles à vous annoncer. Sont-elles bonnes... ? Sont-elles mauvaises... ? Difficile de le dire car je suis très partagée...

Votre ami, Maître Ralen, semble avoir entière confiance en nous ce qui est plutôt positif. Il nous l'a d'ailleurs prouvé en confiant à chacun de nous la charge d'un Initié. J'espère que vous, Alma et Maître Kaldi serez fiers de nous... !

Cependant... car oui, il y a un cependant... nos Initiés sont plutôt atypiques et quelques conseils de la part de Maître Kaldi ne seraient pas de refus...

Mon Initiée est une Dunmer. J'avais eu une vision à son sujet avant son arrivée. J'étais très nerveuse et je ne tenais pas en place. Cyian ne savait plus comment faire pour me calmer, et pourtant vous savez qu'il est le seul à savoir s'y prendre avec moi... En tout cas, j'avais vu juste : cette Dunmer est une vampire ! Oui... vous avez bien lu, Ata... une vampire ! Un simple regard échangé avec elle a suffit pour créer une sorte de lien entre nous deux... Cyian n'est pas tout à fait rassuré... Il est très protecteur avec moi et vous savez combien j'aime me sentir aussi bien protégée par mon Frère-Aimé... Mais il sait aussi que lorsque je prends une décision, il est très difficile, voire impossible, de me faire changer d'avis... Et ma décision étant prise, j'ai accepté de devenir le Mentor de Llerryne... car elle m'intrigue et je pense que nous pouvons beaucoup apprendre l'une de l'autre...

Quant à l'Initié qui a été confié à Cyian... c'est un Ygwàn... un Ygwàn qui se dit Sorcier... ce qui n'est franchement pas très compatible... Chaman à la rigueur... mais Sorcier... Et malheureusement ce n'est pas tout... Ce lézard n'a rien trouvé de mieux à faire que de se faire mordre par un vampire ! Cyian a failli lui faire goûter sa lame... et je vous assure que je n'aurais rien fait pour l'arrêter même si je ne peux pas nier le fait que l'avoir à notre service n'est pas pour me déplaire... Cependant, la situation est telle aujourd'hui que seul votre ami... râleur... a voix au chapitre... et cela nous coûte énormément...

Ata, je ne sais quelles épreuves vous souhaitez que nous passions en nous imposant un séjour entre ces murs, mais soyez certain que malgré toutes nos frustrations et nos manques, nous ferons tout notre possible pour que faire honneur à notre Maison... Mais si Cyian devait courir un quelconque danger, je ne répondrai plus de moi ! Je le protégerai coûte que coûte car il est l'être le plus important à mon cœur !

D'ailleurs il est là, tout près de moi, et il a hâte de pouvoir me détourner complètement de ce parchemin...

Je vous embrasse.

Maëfarayn, votre fille qui vous aime
 
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Correspondances des Ihrfihn
Message Publié : 14 Sep 2014, 12:15 
Ponihn
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Message(s) : 989
L'écriture des trois lettres suivantes, écrites à quelques heures de différence les unes des autres, n'est pas aussi régulière que d'habitude, et la langue utilisée dans ces lettres n'est pas du Dunmeri, mais une langue inconnue. Il s'agit d'une langue qui a été créée par les jumeaux pour échanger des informations importantes et secrètes entre eux ou pour les communiquer à leur père sans risques.

Maëfarayn a écrit :
Cher Ata,

Plus le temps passe et plus je me demande quelle est la véritable raison qui a fait que vous avez voulu que nous venions ici, au Manoir Venim. Je sens que vous nous avez caché des choses à Cyian et à moi. Mais pourquoi cela ? Ne pensez-vous pas que nous soyons dignes de de votre confiance ?

Notre famille a toujours été liée au mot "secret", comme toute famille dunmer, et plus spécialement chez les Telvanni, et peut-être encore plus chez les Ihrfihn. Mon nom peut en témoigner.

Cependant aujourd'hui je suis amenée à me poser la question suivante : parfois, afin de ne pas faire courir de danger inutile à une personne ou à des personnes auxquelles on tient, ne vaudrait-il pas mieux dévoiler certains de nos secrets à une ou à des personnes de confiance ?

Ata, j'espère que vous saurez me pardonner ces mots qui peuvent montrer une certaine faiblesse de ma part. Je ne cherche pas à m'excuser, mais mon mal me ronge chaque jour davantage et mes forces s'épuisent.

Si je vous parle de tout cela, c'est en grande partie à cause de ce qui s'est passé ces derniers jours Manoir. D'ailleurs, vous n'allez pas être fier de moi cette fois-ci, je le crains.

Comme je vous l'ai dit, mon énergie s'épuise de plus en plus rapidement, ce qui a eu comme résultat que les protections que j'avais placées au Manoir se sont avérées insuffisantes. Le résultat a été que quelqu'un s'y est introduit et a enlevé votre ami Ralen. Sans vous donner tous les détails, au jour où je vous écris il a été retrouvé sain et sauf et à présent il est à nouveau ici.

Par contre, toute cette histoire a fait que nous sommes aujourd'hui au courant de nombreux secrets concernant les Venim et notamment Ralen. Mais pas seulement.

Je vous parlerai de tout cela plus tard. Pour l'instant, j'ai besoin de repos.


Maëfarayn, votre fille qui vous aime
 
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Correspondances des Ihrfihn
Message Publié : 14 Sep 2014, 16:21 
Ponihn
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Message(s) : 989
Maëfarayn a écrit :
Cher Ata,

Saviez-vous que cet enfant nommé Goban que Cyian et moi avons rencontré au Manoir Venim d'Ald’Ruhn lorsque nous n'avions que trois ans était le fils légitime de votre ami ? Saviez-vous que son épouse, Yorana, mère de cet enfant, était une puissante sorcière telvanni ?

Par ailleurs, avez-vous déjà entendu parler des Songe-Creux ? Les membres de cette secte ne connaissant aucune frontière de race ou de croyance, seraient infiltrés absolument partout : dans toutes les Maisons, au Tribunal... D'ailleurs ils ont été très actifs au sein d'Arador Dayn car ils sont parvenus à endoctriner le fils de Ralen, qui à son tour a endoctriné les anciens Anciens d'Arador Dayn -décapités par Ralen !- et même Yorana, sa propre mère !

D'ailleurs l'objectif de ces Songe-Creux était bien celui d'atteindre cette puissante sorcière : ils sont parvenus à faire en sorte qu'elle meure de la main de son propre fils d'un coup de dague rituelle dans le cœur afin de récupérer dans une gemme noire son âme enragée par cette trahison. Et vous n'êtes pas sans savoir que ce genre d'âme confère encore plus de puissance à la gemme qui la contient.

Aujourd'hui nous avons cette gemme : elle avait été placée en lieu sûr par le père de Ralen ainsi que d'autres documents qui nous ont permis d'avancer dans nos recherches.

Les raisons qui poussent les Songe-Creux à vouloir s'en approprier sont évidentes, et il faut savoir également qu'ils s'intéressent de très près à tout ce qui concerne les Dwemer et, ce qui semble assez logique, ils souhaitent réveiller la puissance du Numidium, projet très ambitieux et colossal.

Je ne sais pas où ils en sont dans leur projet, mais si vous êtes au courant de quelque chose, il serait peut-être temps d'en parler. Et vous qui êtes un spécialiste des gemmes spirituelles, auriez-vous une solution à proposer au sujet de cette pierre et de cette âme ? Ralen aurait fait le choix du transfert de l'esprit de son épouse au Rempart des Âmes.

Je continuerai à vous écrire plus tard, Ata. Mes maux de tête se font de plus en plus intenses.


Maëfarayn, votre fille qui vous aime
 
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Correspondances des Ihrfihn
Message Publié : 14 Sep 2014, 17:09 
Ponihn
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Message(s) : 989
Maëfarayn a écrit :
Cher Ata,

J'ai de plus en plus de mal à y voir clair dans tout ça.

Il faut mettre à l'abri cette gemme, bien sûr.

Il faut également décider du sort de Goban Venim. Le tuer pour ce qu'il a fait ? Ou au contraire le protéger ? Pour l'instant, c'est Thalen Serano qui s'en occupe. Il l'a interrogé, puis il l'a mis en "sécurité". Cependant, faut-il faire confiance à cet Ancien ? Sa surveillance au Manoir a failli également, et si ce Goban devait lui échapper nous perdrions l'un des témoins les plus importants de toute cette histoire. Le risque qu'il tombe dans les mains de cette secte est très élevé et ce serait très grave.

De plus, comme je vous l'ai dit, il semblerait que les Songe-Creux se soient également infiltrés au sein du Temple, ce qui ne m'étonne pas du tout. Et même si je ne le porte pas dans mon cœur, nous avons chez Arador Dayn un Adepte qui a été prêtre auprès du Temple de Longsanglot. Je me demande s'il ne pourrait pas être utile pour mener une enquête auprès de personnes de confiance qu'il aurait pu croiser pendant cette période de sacerdoce. Il pourrait peut-être se découvrir une âme d'espion et en apprendre davantage.

Vous savez Ata, depuis que nous avons découvert tout cela, la suspicion est le maître mot d'Arador Dayn, ce qui peut être amusant et lourd à la fois. Les tensions sont de plus en plus tangibles et chacun y va de son opinion, de sa proposition, sans pour autant écouter réellement ce que l'autre en face a à dire. C'est un véritable chaos qui règne ici et chacun campe sur ses positions.

Encore une faiblesse de ma part ? C'est possible. Mais j'ai vraiment l'impression que l'ambiance de suspicion qui règne actuellement au sein d'Arador Dayn ne fera qu'aggraver la situation ce qui jouera en faveur des Songe-Creux si nous n'y prenons garde. Nos faiblesses seront leur force. Alors pour une fois, il faudrait peut-être que nous nous entraidions et que nous nous montrions unis. Comme l'a dit cet Adepte, il faut une confiance réciproque et mettre certaines rancœurs de côté. Enfin, juste le temps de résoudre ces multiples problèmes. Pas plus. Sinon nous risquerions de nous ennuyer !

Pardonnez-moi, Ata, pour ces paroles que, je l'espère, vous saurez comprendre.

Je vais me reposer à présent dans ce lit vide et trop grand pour moi seule.


Maëfarayn, votre fille qui vous aime
 
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Correspondances des Ihrfihn
Message Publié : 01 Nov 2014, 12:57 
Ponihn
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Message(s) : 989
Maëfarayn s'était installée à son bureau, un parchemin au sceau du clan des Ihrfihn, une Araignée trônant au centre d'une lyre, à la main. Elle prit un encrier et une plume et commença à écrire, son écriture étant toujours aussi peu régulière que d'habitude, et la langue utilisée étant celle inventée par les Ihrfihn.

Maëfarayn Ihrfihn a écrit :
Cher Ata,

C'est vous qui avez demandé à Kenakaldi de venir jusqu'ici, n'est-ce pas ? Pourquoi ? Vous savez bien que ce n'est pas de lui dont j'ai besoin, mais de l'être qui m'est le plus cher au cœur : Cyian, yi Daelhe'ag-Daesohn...

Il est auprès de vous, n'est-ce pas ? Pourquoi ne rentre-t-il pas ? Je vois des choses à son sujet qui me blessent profondément... Nous ne sommes plus des muhrjuul et pourtant parfois il se comporte encore en tant quel et... j'ai l'impression qu'il m'oublie... qu'il s'éloigne de moi...

En voyant arriver Kenakaldi au Manoir je me suis demandée si vous aviez parlé de mes trois derniers courriers à Cyian... et je pense que la réponse est non... Je sens la présence de mon ancien Précepteur au Manoir comme une mise à l'épreuve que vous m'imposez... Une de plus...

Ata, je n'ai jamais oublié que j'étais une Telvanni et une Ihrifhn, et vous le savez. Soyez sûr que je fais tout mon possible pour retrouver mes forces et lutter contre... ce mal qui me ronge et qui me rongera jusqu'à la fin de mes jours.

J'ai recommencé à sortir des murs de ce Manoir que je sens se resserrer tout doucement autour de moi jusqu'à m'étouffer... Ne croyez pas que c'est grâce à vous ni grâce à Kenakaldi... non... mais grâce à ma propre volonté et à quelques échanges que j'ai pu avoir avec l'un des membres d'Arador Dayn... Pourtant, il ne me porte pas dans son cœur, ni moi d'ailleurs je ne le porte dans le mien... et chacune de nos rencontres ressemble plus à une bataille ouverte qu'à une vraie conversation... Cependant, il a su trouver les mots justes et m'ouvrir les yeux à un moment où je m'approchais de façon vertigineuse de l'état d'Alma...

Le chemin va être de plus en plus périlleux, mais j'ai décidé de me battre... et de vivre... coûte que coûte... !

J'ai recommencé mes recherches ce qui m'a permis d'éloigner l'espace de quelques heures de mes visions et de sortir à nouveau pour rencontrer des personnes vivantes... réelles... et pas uniquement issues de ces visions qui envahissent de plus en plus mon esprit... Certes, les personnes rencontrées n'auraient probablement jamais été invitées à une soirée Ihrfihn, mais j'ai eu un réel plaisir à parler avec eux l'espace d'une soirée... Qui étaient-ils ? Un couple très intéressant de Nordiques, l'ygwàn vampire d'Arador Dayn qui souhaite que je l'aide à être moins... incontrôlable... et ce Rédoran au mot juste avec lequel les piques et les taquineries sont allées bon train entre nous pendant toute la soirée... !

Ce n'est certainement pas le genre d'entourage que vous auriez souhaité pour moi, mais c'est pourtant celui que vous nous avez imposé à Cyian et à moi en nous envoyant chez Arador Dayn, et j'essaie de m'en accommoder du mieux que je peux... D'ailleurs j'espère qu'un jour vous nous dévoilerez enfin vos desseins concernant la raison de notre venue au Manoir...

Embrassez Alma de ma part.

Maëfarayn, ohm julikal


Image




Ata = père
Kenakaldi = Kena est un titre donné aux plus grands Maîtres en Magie Telvanni, et les jumeaux Ihrfihn l'ont tout de même choisi pour leur précepteur, Maître Kaldi, même s'il est Cendrais, car ils le considèrent comme faisant partie intégrante de leur clan
Yi Daelhe'ag-Daesohn = mon Frère-Aimé
Muhrjuul = enfants
Alma = mère
Ohm julikal = votre fille
 
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 message(s) ]  Haut


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :