Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Brève histoire du peuple Dunmer
Message Publié : 12 Fév 2014, 20:08 
Gaharikhan
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Message(s) : 675
Image

_______


Nifi'ad ald Altmers
Eremnesikam as sey am Veloth

Havakam as kili cithal
Asuhn balmari'ad molag devaahr Dwemers


Les anciens Altmers changés
Suivant le chemin de Veloth

Allant sur la montagne rouge
Ils firent la guerre aux Dwemers


_______


L'Exode


Les Dunmers, comme leur nom l'indique, font partie de la vaste famille des mers, plus couramment appelés 'elfes' par les races inférieures qui peuplent Nirn, mais ils n'aiment guère y être systématiquement rattachés et cela se comprend aisément car quiconque les observera pour la première fois distinguera chez eux un net éloignement de leurs cousins de race.

Le peuple Dunmer est l'aboutissement d'une longue histoire semée d'épreuves et de souffrance. Ce qui va suivre résume brièvement l'avènement de ceux que l'on appelle les elfes noirs.

Bien avant le première ère de Nirn, les elfes foulaient déjà le continent de Tamriel, et ils étaient d'ailleurs les premiers êtres intelligents1 à le faire. Cela se passa durant l'ère Merethique, plusieurs milliers d'année avant nos jours. Cette ère, qui n'est que la continuité d'une ère plus ancienne encore, réservée au seul regard des dieux, était celle des Aldmers, les anciens elfes. Ces premiers mers étaient, dit-on, purs de corps et d'essence, et ils trouvèrent refuge dans les vallons du lointain Archipel de l'Automne.

Au fil des décennies, le peuple Aldmer grandit et changea, s'éloignant progressivement de son état originel. Du fait de ces changements et du progrès de ses connaissances, le peuple Aldmeri se divisa et se dispersa en Tamriel2.

À la fin de l'ère Merethique, Veloth le prophète, qui n'était encore qu'un Aldmer, fit son apparition et s'éleva contre la décadence des mers. Veloth considérait que l'essence originelle des divins, insufflée en chacun des Aldmers, était altérée et pourrie par l'orgueil. Accompagné de ses nombreux fidèles, les Velothis, le prophète entreprit de quitter l'Archipel de l'Automne afin d'entamer un long voyage vers Morrowind, la terre promise anciennement nommée Resdaynia.

Les croyances de Veloth connurent alors un puissant détracteur en la divine personne de Trinimac, le champion du panthéon Aldmer. Ce dieu guerrier tenta d'empêcher le voyage des Velothis et de saboter la doctrine de Veloth, mais il fut stoppé dans ses agissements par le Deadra Boethia, prince des complots, qui le dévora tout entier. Des excréments de Boethia émergea Malacath, le dieu paria, difforme et maudit, et tous les fidèles de Trinimac furent voués à la même malédiction3. Exaltés par la protection bienveillante de Boethia, les Velothis lui vouèrent une fervente adoration.

Le prophète et ses suivants se détournèrent alors des Aedras et choisirent de croire en la puissance des Deadras, que beaucoup considèrent comme des dieux mauvais, tandis que les Velothis voyaient en eux une dualité qui n'est ni bonne ni mauvaise. En parallèle des Deadras, les Velothis n'abandonnèrent pas le culte fondamental de leurs ancêtres, hérité de la culture Aldmeri, et continuèrent de les honorer encore bien longtemps après leur départ.

C'est ainsi, suite à cet exode, que naquirent les Chimers, les elfes changés, qui arrivèrent en Morrowind, guidés par Veloth, lui-même guidé par Boethia, dieu fondateur du peuple Dunmer.


____________
1 : Des créatures bestiales primitives, communément appelées Betmers, peuplaient probablement déjà Tamriel en diverses petites communautés éparses. Ces Betmers seraient les lointains ancêtres des Khajiits et Argoniens actuels.

2 : Les Aldmers se scindèrent progressivement en de nombreuses peuplades de tempéraments différents qui devinrent par la suite des civilisations mers plus ou moins avancées et différenciées : les Altmers, les Dwemers, les Chimers, les Falmers, les Bosmers, les Maormers et les Orsimers.

3 : Ce fut le triste avènement des Orsimers, aujourd'hui connus comme étant les Orcs.
 
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Brève histoire du peuple Dunmer
Message Publié : 17 Fév 2014, 01:51 
Gaharikhan
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Message(s) : 675
La Guerre du Premier Concile


Une fois arrivé en Resdaynia, le peuple Chimer prospéra et différents clans et familles virent le jour1. Cependant, le calme de cette nouvelle terre promise ne dura pas longtemps car les exilés rencontrèrent les Dwemers qui peuplaient la Resdaynia depuis le temps éloigné où les Aldmers s'étaient dispersés en Tamriel.

Les Dwemers étaient des mers à l'esprit mécanique qui s'étaient détournés depuis longtemps du culte des Aedras ou de quelconque autre divinité. Terrés au cœur des montagnes, ils pratiquaient une sorcellerie obscure et des enchantements d'un genre nouveau. La mécanique d'acier était leur art et les machines de vapeur leurs créations.

Les Chimers jugèrent immédiatement leurs pratiques comme hérétiques et ne pouvaient tolérer une telle ignorance du panthéon daedrique et une telle soif de science. Ce fut cette différence culturelle qui généra un conflit éternel entre les Chimers et les Dwemers, conflit qui dura plusieurs centaines d'années, durant lesquelles les deux peuples gagnaient en puissance et en territoires conquis.

Ironiquement, la Guerre du Premier Concile a éclaté suite à une alliance. En effet, lorsque les Nordiques de Bordeciel, un peuple d'humains barbares et puissants, envahirent la Resdaynia, les Chimers et les Dwemers formèrent une alliance historique pour repousser l'envahisseur. Guidés par Dumac le Dwemer et Indoril Nérévar le Chimer, deux généraux charismatiques, les mers alliés réussirent à bouter les vigoureux Atmoréens hors de leur territoire.


Lorsque le calme revint en Resdaynia, Nérévar et Dumac choisirent de sceller un pacte de paix entre leurs deux peuples afin de mettre fin à des années de querelles sanglantes. Cette paix relative dura plus de 200 ans, jusqu'à ce que l'un des conseillers et amis de Nérévar, le seigneur Voryn Dagoth, découvrit ce que les Dwemers cachaient au cœur du Mont Écarlate2.

En effet, il révéla à Nérévar que les Dwemers avaient en leur possession le Cœur de Lorkhan, un des dieux fondateurs de Nirn, et qu'un ingénieur du nom de Kagrénac aurait fabriqué de sombres outils pour en puiser l'énergie, ceci afin de créer un dieu nouveau. Face à de telles accusations, Nérévar entreprit un pèlerinage pour obtenir la vérité directement auprès d'Azura la Daedra. À la grande surprise du peuple Chimer, la déesse confirma les dires de Dagoth et précipita la Guerre du Premier Concile.

Les Chimers ne purent accepter que les Dwemers se moquent ainsi des seigneurs daedras et qu'une telle hérésie puisse avoir lieu sur leur terre. L'alliance s'embrasa et une grande guerre sans précédents, et sans équivalents futurs, fut déclarée entre les deux peuples mers. Pour empêcher la folie de leurs cousins décadents, le général Nérévar fédéra les grandes familles Chimers ainsi que tous les clans en une unique coalition qui prit d'assaut le Mont Écarlate.

Mal armés contre des combats à découvert, les bataillons Dwemers furent anéantis sur les flancs de la montagne. Très rapidement, les guerriers Chimers atteignirent l'entrée des galeries souterraines et mirent la citadelle Dwemer à sac, et ainsi prit fin la Guerre du Premier Concile, par la disparition d'une des races elfiques ancestrales.

____________
1 : Il est fort probable que ces premiers clans et familles aboutirent plus tard aux actuelles tribus cendraises et grandes maisons Dunmers.

2 : Le Mont Écarlate est un volcan toujours en activité qui s'élève au centre de l'île de Vvardenfell, une vaste contrée de Morrowind, isolée par la mer.
 
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Brève histoire du peuple Dunmer
Message Publié : 19 Fév 2014, 02:08 
Gaharikhan
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Message(s) : 675
Image


Les outils maléfiques


Seul Nérévar, suivi de ses trois conseillers et généraux, Almalexia, Sotha Sil, et Vivec, ainsi que son ami Voryn Dagoth, pénétrèrent dans les sombres tunnels du Mont Écarlate. Ce qui se passa dans la chambre du Cœur n'a été relaté que par bien peu d'historiens tant le nombre de témoins était restreint.

Le récit de Vivec est celui qui est le plus connu et le plus véritable. En voici des extraits :

"Là, Nérévar le roi Chimer rencontra Dumac le roi Dwemer et ils s'infligèrent tous deux de graves blessures et de la magie de drainage. Dumac tomba, et, menacé par Voryn Dagoth, l'ingénieur Kagrénac tourna ses outils maléfiques vers le Cœur de Lorkhan, et nous vîmes tous Kagrénac et ses compagnons dwemers disparaître. À cet instant, les Dwemers s'évaporèrent de Nirn sans laisser de trace.

Mais les outils de l'ingénieur étaient restés dans notre plan, et Dagoth les saisit puis les porta à Nérévar en disant : 'Le fou Kagrénac a détruit son propre peuple avec ces choses. Nous devons impérativement les détruire, tout de suite, de peur qu'elles ne tombent dans de mauvaises mains.'
Mais Nérévar en avait décidé autrement. Il choisit de conférer avec ses généraux, qui avaient prédit l'avènement de cette guerre et dont le conseil fut ignoré. 'Je vais demander au Tribunal ce que nous allons faire de ces outils, car ils ont eu la sagesse dans le passé que je n'ai pas eue. Restez ici, fidèle Dagoth, jusqu'à ce que je revienne.' Donc Nérévar confia à Dagoth la protection des outils et de la Chambre du Cœur jusqu'à son retour.
"

Les trois Tribuns, Almalexia, Sotha Sil et Vivec, repoussèrent l'idée de détruire les outils et prodiguèrent plutôt à Nérévar le conseil de les conserver précieusement, à l'abri des regards avides, afin de s'en servir pour protéger le peuple Chimer si les Dwemers venaient à réapparaître. Indoril Nérévar accepta leur recommandation mais avant de retourner dans la Chambre du Cœur, il leur fit faire un serment solennel devant Azura. Jamais les outils de Kagrénac ne devraient être utilisés à des fins profanes comme celles des Dwemers. Les Tribuns jurèrent solennellement devant la déesse et tous les quatre retournèrent voir Dagoth.

"Alors nous sommes retournés, avec Nérévar, dans la Chambre du Mont Écarlate pour rencontrer Dagoth. Ce dernier refusa de nous donner les outils, arguant qu'ils étaient dangereux, et qu'on ne pouvait pas les toucher. Dagoth semblait irrationnel, insistant sur le fait qu'il était seul digne de confiance pour garder les outils.

Nous devinâmes qu'il avait en quelque sorte été affecté par la manipulation des créations de Kagrénac, et maintenant je suis persuadé qu'il avait appris en secret les pouvoirs des outils et avait confusément décidé de les avoir pour lui seul. Comment aurait-il pu en apprendre l'existence sinon qu'en étant complice de l'ingénieur dwemer.

Alors Nérévar eut recours à la force pour obtenir les outils et malheureusement, alors qu'il était déjà affecté par les blessures de Dumac, il tomba sous la folie de Dagoth qui réussit à s'enfuir. Bien que nous fûmes attristés par la mort de notre roi, nous récupérâmes les outils et les fîmes livrer à Sotha Sil pour l'étude et la garde.
"
 
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Brève histoire du peuple Dunmer
Message Publié : 07 Mars 2014, 01:28 
Gaharikhan
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Message(s) : 675
Les anticipations


Pendant des années, les Tribuns respectèrent le serment qu'ils avaient fait devant Azura et Nérévar, et les outils de Kagrénac restèrent cachés, sans jamais être utilisés. Mais vint un jour où Sotha Sil, qui les avait conservés sous sa protection, réapparut, porteur d'une grande révélation. Les outils lui avaient offert une vision sans pareil qui bascula le cour de l'histoire des Chimers.

Voici ce qu'en relate Vivec :

Dans le plus grand secret, Sotha Sil étudia les outils et devina leurs mystères. Après des années, il vint à nous avec une vision d'un nouveau monde de paix, de justice, d'honneur pour les nobles, et de santé et prospérité pour les roturiers, avec le Tribunal comme guide immortel et les outils de Kagrénac comme moyens d'y parvenir.

Jugeant que nos desseins n'avaient rien de commun avec l'hérésie des Dwemers, nous choisîmes de réaliser cette vision en pensant faire le bien pour les Chimers, sans rompre la promesse faite à Azura et à notre ancien roi.

Nous fîmes un pèlerinage jusqu'à la Chambre du Cœur et nous y consacrâmes toute notre dévotion en utilisant une dernière fois les outils maléfiques afin de devenir les Tribuns de la vision.

À peine avions nous terminé notre transformation divine et découvert nos nouveaux pouvoirs que la déesse Azura apparut et nous maudit pour notre serment bafoué. Par ses pouvoirs prophétiques, elle nous assura que son champion, Nérévar, fidèle à son serment, reviendrait nous punir pour notre perfidie, et veillerait à ce que ce savoir profane ne puisse plus jamais être utilisé pour se moquer et défier la volonté des dieux. Mais Sotha Sil lui dit : 'Les anciens dieux sont cruels et arbitraires, et éloignés des espoirs et des craintes des mers. Votre âge est passé ! Nous sommes les nouveaux dieux, nés de la chair et sages, et nous prendrons soin des besoins de notre peuple. Gardez vos menaces et réprimandes, esprit inconstant. Nous sommes audacieux et jeunes, et nous ne vous craignons pas !'.

À ce moment, nous, les Chimers, fûmes changés en Dunmers, et nos peaux se teintèrent de cendre et nos yeux de feu. Nous pensions dès lors que nous étions les seuls maudits, mais Azura dit ceci : 'Ce n'est pas mon acte, mais votre acte. Vous avez choisi votre sort et le sort de votre peuple, et tous les Dunmers partageront votre destin, à partir de maintenant et jusqu'à la fin des temps. Vous vous pensez dieux mais vous êtes aveugles, et tout est obscurité'. Azura nous laissa seuls, dans l'obscurité de la montagne, et nous eûmes très peur, mais nous nous armâmes de courage, et sortîmes de la Chambre du Cœur pour construire le nouveau rêve Dunmer"
.

C'est donc ainsi que naquirent les Dunmers, le fier peuple des elfes noirs. Fidèles à leur vision, les Tribuns offrirent à leur peuple des années de paix et de prospérité pendant lesquelles les traditions et les coutumes évoluèrent beaucoup. Les Dunmers étaient apeurés par leur métamorphose, mais Sotha Sil l'orateur les réconforta et leur dit que "ce n'était pas une malédiction mais une véritable bénédiction, la faveur d'être de nouveaux mers civilisés, ne craignant plus les fantômes de leurs ancêtres, et s'adressant directement à leurs amis et mécènes, les trois faces du Tribunal immortel". La nouvelle société Dunmer se bâtit et l'antique Resdaynia sauvage devint Morrowind.
 
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 message(s) ]  Haut


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :