Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Aldramm S'thathil
Message Publié : 06 Mars 2017, 14:23 
Ami
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Message(s) : 3
Image

Je suis Aldramm S’thathil, citoyenne libre de Longsanglot et prêtresse prosélyte de la Très Sainte Mère Almalexia du Temple du Tribunal. Mon nom signifie « le lien » ou « la connexion » dans une lointaine et incertaine étymologie chimer. Je suis née le 8 Clairciel 2E467, j’ai donc 118 ans, mais ça n’a de toute façon plus beaucoup d’importance maintenant. J’ai grandi à Longsanglot avec mes parents, servants-esclaves du Temple, et j’y ai passé une enfance relativement heureuse. Je participais de façon active à la vie religieuse du Temple et j’ai vite attiré l’attention de la Très Sainte Mère Almalexia par ma ferveur. Lorsque je fut affranchie pour bons et loyaux services, la Très Sainte Mère me nomma dans son corps de garde personnel. J’y ai occupé le poste de Guérisseuse-Mystique pendant vingt ans, avant d’être promue à la coordination de la garde rapprochée de notre Déesse Bien-Aimée.

 Le 7 Hautzénith 2E581 marquait le lancement de la Semaine du Grand Maudissement, pendant laquelle les Dunmer réaffirment leur haine vis à vis des traitres qui ont jalonné leur histoire. C’est une fête traditionnellement joyeuse, mais cette année fut différente. Le drame s’est produit peu avant 15h, le jour de l’ouverture. Le soleil était encore haut dans le ciel et me brûlait la nuque, sous la lourde capuche de toile de l’habit rituel. Nous attendions le retour de la procession des Tribuns sur le parvis du Temple du Tribunal de Longsanglot avec mes collègues de la garde d’élite. Je sentais une certaine tension dans l’air, mais je l’ai attribuée sur le moment à la lassitude et à la fatigue accumulées par tous. Le cortège n’était plus qu’à quelques mètres, et j’étais soulagée que ce dangereux périple se termine enfin. Ma subalterne Liiril se tenait à mes côtés, droite et tendue. Ses cheveux mats aux reflets ardents, rabattus en tresse comme c’est la coutume lors des processions religieuses, étaient la seule partie chaleureuse de son visage. Liiril a toujours eu ce visage dur et viril, c’est d’ailleurs grâce à lui qu’elle a pu monter aussi haut dans la hiérarchie de la garde. Ce n’est clairement pas sur le critère de la ferveur que je l’ai promue. J’ai toujours su qu’elle ne s’impliquait pas réellement, comme si tout ce que nous faisions pendant les rituels lui paraissait inutile et ridicule. Mais malgré cela je dirais qu’elle a le don de « flanquer les miquettes », ce qui disons-le, est la principale qualité d’un garde. Mon regard coupa le sien brièvement quand tout à coup son oeil vif et alerte se fixa sur un point précis, et je vis une stupeur mêlée d’effroi déformer son visage d’ébène. Un nuage magique d’un noir extrêmement profond se dessinait à quelques centimètres de la Très Sainte Mère Almalexia, concentrée sur les suppliques de guérison des badauds venus en masse pour l ‘événement. Alors que sans réfléchir je me précipitais pour protéger la vie de la Déesse Bien-Aimée, je vis la forme noire se muer en un bras démoniaque, au bout duquel étincelait une lame daedrique, visiblement empoisonnée. Je bondis sur ma Bien-Aimée Déesse, et la lame se ficha sans aucune résistance entre mes omoplates et stoppa mon élan instantanément. A mesure que le venin daedrique se répandait dans mon organisme, mes jambes se firent vacillantes, ma vision se troubla, et la toute dernière image avant la chute fut le visage bienveillant et miséricordieux de la Très Sainte Mère Almalexia. Elle vivra. J’ai parachevé ma vocation. C’est tout ce qui importe.

« L’instant d’après, j’étais dans l’Autre-Vie. Un état permanent d’exaltation totale dans le plan divin, immatériel et intemporel des Tribuns. Je ne saurais dire combien de temps j’y suis restée. Honnêtement, j’ai eu l’impression de passer des millions de vies dans cette trame sans fin. Comme si le temps, accélérant à un rythme exponentiel, avait fini par s’effondrer sur lui-même et ne plus rien signifier. C’est un endroit d’une sérénité absolue.  »

-extrait de Psijilistique : Mystique modiale & athrendique, édition Kwama Grivois, 2E582




De ce qui a été relaté par la suite, Liiril a attrapé le bras déicide et l’a tiré de toutes ses forces hors de son portail. La sinistre créature fut enfermée et torturée pendant des mois, mais ne parla jamais. Elle mourut de la main de la dure Liiril, de la façon la plus pitoyable qui soit, émettant de ridicules gargouillis entre deux sanglots de supplication. Telle est la juste punition de ceux qui font la guerre à ALMSIVI. Cependant, tout dans sa morphologie et son comportement laissait penser à un serviteur d’Azura. Quel autre faux dieu daedrique pourrait vouloir attenter à la divinité des Tribuns? Surtout en cette date si lourde de signification.

Mon cadavre, horriblement nécrosé par le poison démoniaque, fut emmené dans le sanctuaire du Temple du Tribunal de Longsanglot, où le potentiel de pouvoir divin des Tribuns atteint son paroxysme. Des dizaines de prêtresses se sont relayées pour configurer mystiquement et psijiquement la pièce au rituel de réessentialisation. L’énergie à accumuler était absolument considérable. D’aucuns se plaisent à raconter que certaines prêtresses ont vu leur chevelure blanchir totalement en quelques heures, mais ça, je ne peux plus le vérifier. La Très Sainte Mère Almalexia, aidée de l’Infiniment Respectable Vivec et du Maître des Engrenages Sotha Sil entama le rituel au bout du quatrième jour et de la quatrième heure, à partir d’un fragment de sa propre essence divine. Le rituel ébranla jusqu’aux fondations du Temple, et la secousse fut ressentie jusqu’à la ferme d’Hrogar, accompagnée d’un formidable éclat lumineux. Une scène digne de la fin du monde que promettait Molag Bal.

Mais ce fut un succès.

Enfin, presque. Le rituel altéra mon apparence physique définitivement. La puissance de sa volonté divine modifia subtilement mon essence vitale, en y mêlant une infime quantité d’énergie psijique brute. J’ignore encore en quelles proportions cela a altéré ma nature, mais j’observe depuis, à de rares occasions, comme des rémanences d’une autre trame, d’un autre temps. Ces apparitions fantasmatiques s’évanouissent telles qu’elles sont survenues, mais je suis persuadée qu’elles n’apparaissent jamais au hasard. Mon but est désormais de comprendre pourquoi et comment.

La Déesse Bien-Aimée me fit intégrer l’O.S.P.A. - l’Ordre des Soigneurs Prosélytes d’Almalexia - une agence d’intelligence et de renseignements Almsivii ultra-secrète, qui regroupe les Dunmers ayant reçu le même don de la part de la Très Sainte Mère Almalexia. En effet, tous les éléments de ce corps d’élite sont des vétérans tombés dans l’honneur au champ de bataille, dont les cadavres ont ensuite été réessentialisés par la Très Sainte Mère Almalexia. Un agent fraîchement réanimé passe généralement quelques mois au QG de l’O.S.P.A, le temps d’être formé à ses nouvelles capacités par les prêtresses. Pour ma part j’y suis restée 5 mois, le temps d’écrire Psijilistique : Mystique modiale & athrendique. Ca a été libérateur et je pense en écrire la suite prochainement. Si ce genre de bouquin aide les gens à affronter leur vie quotidienne, c’est formidable. Quoiqu’il en soit, l’agent ainsi formé est ensuite envoyé, seul et sans possibilité de retour, dans une diaspora dunmer de Tamriel, comme un cadeau de la Très Sainte Mère Almalexia à sa communauté, où il assure la défense et les soins de la population de façon bénévole. Un but moins avouable de cette opération est de renforcer l’influence du Tribunal dans des régions qui tendent à s’en éloigner, mais il serait difficile de reprocher aux Tribuns de vouloir assurer leur propre pérennité.


« Quand la lumière et la douceur de la Très Sainte Mère Almalexia guide nos pas,
Quand la science et le mystère du Lieur d’Oblivion Sotha Sil aiguise nos esprits,
Quand la force et l’éloquence de l’Infiniment Respectable Vivec assure nos bras,
Alors toute Gloire et tout Honneur reviennent à jamais et pour toujours à ALMSIVI »



Aldramm S’thathil, Ancienne Haute
Coordinatrice de la Garde Rapprochée de
la Très Sainte Mère Almalexia,
en clôture de son discours
de prise de fonctions à l’O.S.P.A.
17 Soirétoile 2E581




Après de longues années d’errance, j’ai peut-être trouvé la communauté que m’a promis la Très Sainte Mère Almalexia. J’ai posé mes valises au Guar Sifflotant dans une petite ville, somme toute charmante, au sud-ouest des Eboulis. La semaine dernière, en observant la salle de service d’un coin sombre, j’ai entendu deux dunmers à l’air étrange parler d’un ordre ancien, une sorte de confrérie dunmer, dissimulée loin dans les volcans des Eboulis. Voulant en savoir davantage, j’ai exploré la région ces derniers jours, mais je n’ai rien trouvé qui ressemble à ce qui m’a été décrit. Par chance, j’ai croisé un messager qui m’a assuré connaître le Gaharikhan de cette confrérie, un certain Ralen Venim. Je lui ai fait transmettre un message et un cadeau de notre Très Sainte Mère Almalexia. Mais l’absence de réponse et l’état de désolation de cette région me laissent penser que le pauvre gaillard a dû se faire détrousser (ou peut-être pire encore) avant d’atteindre la confrérie. Que la Très Sainte Mère Almalexia lui accorde la paix.

Peut-être n’aurais-je plus l’occasion de croiser quelqu’un connaissant l’emplacement exact de la confrérie, voilà pourquoi je lance ce témoignage crypté dans l’immensité de l’inter-trame psijique : si jamais un membre de l’ordre ancien de l’Arador Dayn possède lui aussi la capacité de lire l’inter-trame psijique, il reste peut-être un espoir… J’indique avec fierté et honneur au Gaharikhan de la confrérie qu’au nom de la Très Sainte Mère Almalexia, de l’Infiniment Respectable Vivec et du Maître des Engrenages Sotha Sil, je lui offre allégeance complète et irrévocable, j’engage mon honneur et celui de mon Ordre à servir et protéger la communauté en toutes circonstances.h

Si quelqu’un, un jour, dans quelque trame qu’il soit lit ce message, qu’il ne désespère pas et place sa foi dans le Tribunal, la Bénédiction d’ALMSIVI l’accompagnera !


Spoiler : :
(HRP)
Dénomination : Thomas
Localisation : Lille
Datation : 1993
Disponibilition : Un peu tout le temps

Voilà je me lance dans le RP je trouve que TESO est un jeu qui s’y prête bien. Je suis un très gros lecteur depuis ma tendre enfance, ce qui entretient une imagination débordante.
Au fur et a mesure de l’aventure solo j’ai développé tout un background pour mon personnage alors que c’était pas spécialement mon but à la base (j’ai tendance à jouer plus « hardcore » genre pve HL ou pvp compétitif). J’essaie de lui donner une saveur unique d’oracle fanatique, un peu décalée, ce qui me laisse une large marge de manoeuvre pour le stroytelling et le RP. J’ai passé énormément de temps sur Morrowind/Oblivion/Skyrim donc je suis plutôt bien imprégné du lore :)
(et j’ai bien évidemment pris connaissance de la charte ;) )
Au plaisir d’évoluer parmi vous !
(/HRP)


Dernière édition par Aldramm S'thathil le 09 Mars 2017, 21:56, édité 1 fois.
 
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Aldramm S'thathil
Message Publié : 07 Mars 2017, 14:54 
Inil
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Message(s) : 197
[HRP]

J'adore !

Je ne sais pas si ton perso a des chances d'intégrer l'Ordre (pour de sottes raisons théologiques chères à une poignée de sectateurs azuraens abjectes, viles et vicieux qui prétextent de la moindre occasion pour se vautrer béats sous la poitrine opulente d'une idole blasphématoire).

Quoiqu''il en soit, bravo pour ce Bg haut en couleur et longue vie à Méphal... euh... pardon... aux Trois !

[/HRP]
 
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Aldramm S'thathil
Message Publié : 09 Mars 2017, 21:17 
Gaharikhan
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Message(s) : 639
Le Gaharikhan, non content d'avoir su trouver un moment de calme ce matin là, dans son manoir vide de toute vie, s'était émerveillé du silence qui régnait en son domaine. Enfilant sa grande toge puis son large poncho aux effigies redoraan, il sortit respirer l'air cendreux dans les jardins abandonnés. Tandis qu'il se vidait l'esprit au milieu des grasseponges et des tramaa en fleur, un dunmer chétif fit irruption en traînant des pied dans la cendre.

"Je ne vous attendais pas si tôt... lui envoya Ralen, à peine antipathique.
- C'est qu'il y a un paquet pour vous Muthserjo... *essoufflé*
- La chaîne de messagers est-elle opérationnelle ?
Le dunmer fatigué réfléchit un instant, comptant malhabilement sur ses neuf doigts et son moignon...
- Remis à mes bons soins par le messager de Kragen, lui-même l'ayant reçu du vieux pèlerin de Bourg-sur-Cendre, qui l'a reçu du garde frontière de Deshaan, messager du forgeron de Narsis... et... euh...
- Oui bon, ça vient de la capitale en somme !" Coupa Ralen, déjà agacé par la lenteur de la conversation.

Après avoir cloué le bec du messager et ouvert le paquet, le Gaharikhan observa la petite fiole qui s'y trouvait tout en parcourant la lettre qui l'accompagnait. Il leva brièvement les yeux vers le ciel pour conjura Azura puis demanda au coursier d'attendre pendant qu'il allait rédiger une lettre de réponse.

Ceci fait, il la remit au chétif arpenteur des cendres, le sommant de la faire parvenir au plus vite à l'envoyeur originel. Après quoi, intrigué et curieux, il tourna les talons et disparut dans l'obscurité du manoir.


[HRP]

N'en déplaise aux mauvaises langues Telvannii, Aldramm et moi avons longuement discuté et trouvé ensemble les quelques points de réajustement à faire. Comme je le lui ai déjà dis, son BG est vraiment très intéressant en plus d'être original et le récit qu'il en fait est d'une excellente facture. C'est tout à son honneur, pour quelqu'un qui démarre dans le RP.

Comme Cyian : j'adore !

En tout cas, Aldramm, je te remercie pour l'intérêt que tu portes à notre humble communauté et merci pour cette belle perspective de RP que tu nous proposes là. J'ai grande hâte de voir comment ton personnage va s'intégrer à l'Arador Dayn et quelle place il y prendra. Je te souhaites donc officiellement la bienvenue parmi nous, et encore bravo pour ce superbe texte !

[/HRP]
 
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Aldramm S'thathil
Message Publié : 09 Mars 2017, 23:27 
Ponihn
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Message(s) : 293
[HRP]

Bienvenue à toi sur ces pages !

Tout comme mes deux compères, j'aime beaucoup ton récit et ta plume. Il foisonne de détails savoureux et d'extraits divers qui en font une riche introduction de ton personnage.

Comme je le comprends en lisant le message de Ralen, vous avez pu discuter de certains points et je m'en réjouis. Comme je ne connais pas la teneur de votre discussion, je vais peut-être revenir sur des points dont vous avez déjà parlé, et si c'est le cas je m'en excuse par avance. Si je parais un peu rustre, n'en prends pas ombrage. Je désire juste exposer un point de vue et n'ai aucune animosité envers ton récit.

La particularité que peut avoir ton récit par rapport à notre manière d'approcher le RP, c'est qu'il se laisse beaucoup de libertés et côtoie de très près des personnages importants du lore (ici, les Tribuns). Bien sûr, nous n'avons rien contre la création, bien au contraire, mais nous avons pour habitude de nous fixer des limites assez strictes concernant les "points névralgiques du lore" si je peux le dire ainsi ; autrement dit, ce qui concerne les personnages importants ou les institutions.

Je vais revenir sur les quelques points de ton récit qui jouait avec cette limite que nous ne nous autorisons habituellement pas à franchir.

  • L'Autre-Vie : C'est sans doute le point le plus minime. Ce plan des Tribuns semble être de ta création (si je ne me trompe pas), et bien entendu, postuler l'existence d'un tel plan n'est pas anodin. Cependant, il ne s'agit que du témoignage de ton personnage, son existence peut être remise en question dans le récit, ce qui est très bien joué. On peut donc considéré ceci comme une hypothèse métaphysique tout à fait intéressante que tiendrait ton personnage.
  • La réessentialisation par les Tribuns : Personnellement, il y a une règle que je me suis toujours fixée en RP, et qui est plus ou moins tacite dans beaucoup de communautés, c'est de ne pas toucher de trop près aux personnages principaux ou importants du lore. Un peu comme on ne toucherait pas aux personnages des autres joueurs sans leur accord, ici leurs joueurs étant les développeurs. L'utilisation que tu fais des Tribuns dans ton récit n'a rien de choquant en soi. Elle est simplement surprenante et déroge à cette règle tacite. Que les Trois se réunissent n'est pas très fréquent, et qu'ils le fassent pour ressusciter une dévote est plutôt surprenant. De plus (mais c'est un détail), il me semble que Sotha Sil n'a pas été vu depuis un bon moment. Enfin, voilà quelques détails qui rendent délicate l'utilisation de tels personnages. Je pinaille, bien sûr, mais je préféré bien expliquer pourquoi je pense que ça peut être une règle salvatrice, en plus de la volonté de laisser ces personnages aux mains de leurs créateurs.
  • L’Ordre des Soigneurs Prosélytes d’Almalexia : Il s'agit pour moi du point qui pose le plus de "problème". On touche ici aux instances importantes du lore, et tu crées une unité qui ferait partie de la structure politique des Dunmer, quand bien même elle serait secrète. Si cela ne dérangerait pas si c'était un organisme privé, le fait qu'il soit étatique et rattaché à Almalexia est une liberté de création que je trouve trop grande. Plus encore puisqu'il s'agit d'un ordre mystique de ressuscités. Pour moi, c'est vraiment trop singulier pour être créé de toute pièce. C'est typiquement le genre de choses auxquels mon personnage refuserait de croire.
  • L’inter-trame psijique : Je veux finir par ce point parce qu'il permet en fait de parler d'une caractéristique plus globale de ton récit. La métaphysique des Elder Scrolls est très complexe et documentée d'une manière prolifique mais également obscure. Dans tout cela, il y a sans doute la place pour une inter-trame que l'ordre psijique aurait mise en place. Ce qui me dérange et qui revient en plusieurs points du récit, c'est qu'il a une manière de postuler les choses comme celle-ci qui semble affirmer leur existence alors même qu'il s'agit de créations de ta part. Bien sûr, le récit étant narré du point de vu de ton personnage, une place importante peut-être laissée à sa subjectivité. Mais en imaginant que mon personnage refuse tout bonnement de croire en ces créations, l'effet sera qu'il percevra le tien comme fou, ce qui peut-être n'est pas le but visé.

Tous ceci n'est que mon point de vue et mon ressenti. Encore une foi, j'ai beaucoup aimé ton texte et je serais ravi de te rencontrer en RP. Je ne voudrais simplement pas que tes attentes ne correspondent pas à notre manière d'approcher le RP, et qu'on se retrouve dans des situations comme celle évoquée dans le dernier point, ou mon personnage prendrait le tien pour illuminé, ce qui pourrait ne pas être agréable pour toi si ce n'est pas le but recherché.

Je préfère me répéter : je ne veux pas te sembler réfractaire à l'histoire de ton personnage. Il me semble simplement important de t'exposer notre manière de RP ainsi qu'un point de vu qu'on pourrait adopter sur cette histoire, afin d'accorder nos violons.

Encore la bienvenue à toi par ici !
 
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Aldramm S'thathil
Message Publié : 10 Mars 2017, 01:14 
Ami
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Message(s) : 3
Image

*Dans une atmosphère lourde d’encens rituel, Aldramm S’thathil fait face à la fenêtre arrière de sa maisonnette fraîchement acquise. La lumière cendrée irise à travers les carreaux dunmers, donnant une teinte inquiétante à la fin d'après-midi. De longues journées se sont écoulées depuis que ce fameux messager lui promit de porter son message au Gaharikhan d’Arador Dayn.*

- Qu’a-t-il bien pu advenir de lui? Qu’ALMSIVI me vienne en aide…  *implore-t-elle dans un soupir, en faisant un geste de protection dans la direction qu’il a emprunté à son départ.*

(HRP)

Bonsoir et merci pour vos réponses !

Tout d’abord je suis ravi que vous ayez pris plaisir à lire mon récit !

Vos retours sont enrichissants tant sur le lore en lui même que sur le RP. On a eu l’occasion de discuter avec Ralen et j’ai pu découvrir une dimension du lore que j’ignorais totalement. Emporté par le romanesque de la narration, je n’ai effectivement pas mesuré les problématiques que ça pouvait soulever au niveau du RP, tant pour soi que pour les autres joueurs. Après quelques éclaircissements et pistes de lectures proposées par Ralen, j’ai tenté d’édulcorer le récit, notamment sur tout ce qui pouvait lier trop étroitement mon personnage à Almalexia, ainsi que ses capacités extra-sensorielles. Seules quelques énigmatiques et fugaces apparitions persistent, leur signification (si elles en ont !) est totalement inconnue.

L’Ordre n’ayant pas d’ambitions politiques, son rôle se résume à l’accumulation de savoirs mystiques sensibles mais fondamentalement secondaires, par des initiés en mesure de les appréhender, ainsi qu’au prosélytisme actif du culte du Tribunal. J’espère que malgré la liberté prise de créer une instance de toute pièce, et du rituel de réessentialisation (j’ai quand même sacrifié ma vie, hé !), cela rend négligeable son impact sur la trame principale et sur le RP quotidien. Je prendrai d’ailleurs un malin plaisir à tenter de prouver l’existence d’une organisation dont personne n’a jamais entendu parler, qui n’a laissé aucune trace écrite et dont les principaux intéressés nient jusqu’à l’existence… Héhé !

Pour l’inter-trame psijique je reconnais ne pas avoir trouvé d’autre moyen d’amener mon texte, je l’ai rédigé avant de lire les autres présentations et je me suis rendu compte après coup que le registre était plus théâtral, plus en adresse directe. Du coup j’ai trouvé croustillant (et efficace) le parallèle inter-trame/internet, je le laisse parce que je n’ai toujours pas de meilleure idée. Sur suggestion de Ralen, j’ai d’ailleurs trouvé intéressant le fait d’orienter les recherches mystiques de mon personnage sur l’effort psijique (ce qui en plus coincide avec le titre de son livre), un sujet cadré mais sous-exploité.

J’espère que ces ajustements dans le BG d’Aldramm S’thathil lui permettront d’évoluer en toute joie&quiétude dans les rangs de l’Arador Dayn.
En tout cas je suis ravi de faire mes premiers pas dans l’univers avec des rôlistes aussi impliqués :-)

A bientôt !

(/HRP)
 
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 message(s) ]  Haut


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron