Publier un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez rien publier ou éditer.  [ 1 message ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Redoran Sathyn Oril
Message Publié : 03 Nov 2016, 23:20 
Inil
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Message(s) : 198
[HRP]
Désolé
[/HRP]

- Et maintenant que fait-on ?
- Je ne sais pas... Ah si, j'ai une idée : si tu demandais à ton oncle chéri de nous dépêcher une légion rédorane ?..

Sathyn Oril ne releva pas la pique ; prostrée dans l'excavation rocheuse, elle bouillait de rage. Elle était furieuse contre les Vanos, Kireth et Raynor, à qui elle avait eu le tort de donner sa confiance, furieuse contre elle-même et plus encore contre ses damnés dwemers et leurs inventions diaboliques.

Il y a peu, la perspective d'éprouver ses connaissances avancées de l'art sigillaire dwemer aux ruines tardives du Bordeciel l'avait transportée d'enthousiasme. Car si elle ne doutait pas de son érudition en la matière - les enseignants de Shad Astula l'avait accablée de louanges six années durant - elle ne pouvait se satisfaire de croquis, dessins et thèses exécutés par d'autres. Ce n'était pas dans son caractère. Car, comme en témoigne la remarque fielleuse de Kireth, Sathyn appartenait à la Forte Maison, septième enfant de serjo Oril et de sera Derim, nièce du généralissime Kharos.
Peut-être avait-elle tendance à rappeler plus que nécessaire cette belle ascendance. Mais à quoi bon taire ses racines prestigieuses dès lors que ses représentants toujours œuvrèrent à la grandeur de Reysdayn ?

Quoi qu'il en fût, à cette heure, dans les tréfonds des ruines d'Avancheznel, ni ses illustres aïeux ni les louanges de ses professeurs de Shad Astula ne lui étaient d'un grand secours. Collée à la pierre comme un kwama dans son nid, elle rageait en silence. Tout juste lançait-elle régulièrement à Raynor un regard lourd de reproches.
Le mage, piteux, bidouillait un artefact de sa conception. L'objet, sensé ordonner aux automates, avait convenablement fonctionné les premières centaines de mètres qui les séparaient de la surface. Depuis une heure, déjà, il n'émettait plus que d’intermittentes étincelles et une forte odeur d'ozone. Inutile dans ces conditions de poursuivre l'expédition, ni même de penser rebrousser chemin.

- Plus sérieusement ? Qu'attendons-nous ? Je préfère encore affronter les centurions que rester ici pour mourir de soif, de faim ou d'ennui !
- T'emballe pas, princesse, coupa Kireth, agacée. Ils vont venir.
- Qui donc ?
- Les aventuriers.

Perplexe, Sathyn réfléchissait à cette mystérieuse réponse quand surgissant de nulle part un squelette emmitouflé de bure lui arracha un cri. Se reprenant, non sans peine, elle dressa vivement sa dague. Lestement, Raynor interrompit son geste. Il souriait.

- Pose cette arme, Sathyn, il n'y a plus de danger.

Abasourdie, la rédorane observait l'intrus, lequel peu soucieux de sa réaction entamait une conversation brève mais intense avec Kireth.

- Par les Trois, que dit-il ? s'enquit Sathyn auprès de Raynor qui déjà rangeait bidules et artefacts dans son sac.
- Aucune idée. C'est un russophone... prévisible cette heure : fuseau horaire, tout ça... Prépare tes affaires, on va courir.

***


Et de fait, ils coururent beaucoup. Sans interruption. Ils furent rejoints par une horde d'autres squelettes en bure contre lesquels les défenses dwemers s'avérèrent dérisoires. Juste une pause au niveau d'un cristal singulier, puis la course folle reprit pour s'achever enfin devant un automate monumental qui effectua un cinquième de tour sur lui-même avant de s'effondrer, transpercé, martelé, tranché, brûlé, glacé, électrocutée illuminé, oblivionné par mille armes et sortilèges.

Non contents d'avoir terrassé la malheureuse machine, les morts-vivants, avides, vidèrent ses tripes avec acharnement extirpant au milieu des rouages et des engrenages pourpoints, bottines, épaulettes et autres vêtements précieux. Sathyn émit aussitôt l'hypothèse qu'outre une fonction de protection, les sentinelles faisaient jadis office de penderie mobile... ou de sèche-linge...

Hélas, elle n'eut pas l'opportunité de conforter cet apport révolutionnaire à la compréhension du mode de vie dwemer. Déjà le moine-squelette leur faisait emprunter une porte dérobée. La surface apparut enfin.

***

Sauve, mais toujours furieuse, Sathyn éprouvait à l'air libre une terrible frustration : la cadence infernale ne lui avait pas permis d’approfondir son étude.

Elle s'épousseta, remisa ses affaires, ordonna sa chevelure et ne prêta qu'une attention lointaine au marchandage auquel Kireth et leur mystérieux sauveur se livraient.

- ... donc sur une base One-Ta... niv' 20 tout mouillé, réactualisé... on rajoute 100% Sorcière... Hum.. Au fait, Raynor, l'ESO Plus, je l'ajoute ou c'est inclus ?
- Aucune idée. Il a claqué un parcho, ton ruscoff ?
- Merd..! J'oublie toujours les parchos ! Ça se dit comment en russe ? "claskowsce parchoskaya ?"
- Te prends pas la tête, Kiki. Fais ça à la louche... ils vérifient jamais.

Sathyn n'y comprenait rien, ni ne s'en inquiétait. Déjà ployant sous son barda elle prenait la route du plus proche Oratoire. A sa main, une lettre. Une recommandation. Un mot griffonné par son oncle adressé à un dénommé Ralen Venim, vétéran des guerres akaviroises, érudit, pointure renommé en sciences dwemer. La jeune rédorane dans son élan juvénile avait cru pouvoir se dispenser d'études complémentaires. Cette expérience malheureuse lui prouvait le contraire.

[HRP]
Ok, je sors...
[/HRP]
 
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez rien publier ou éditer.  [ 1 message ]  Haut


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron