Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Shaali
Message Publié : 30 Oct 2016, 12:10 
Invité
Hors-ligne

Message(s) : 10
« Shaali ! Ku’ay adur ohn ? Isk edur telsad ! Yagla ! »

Elitlaya Eraishaah, une Cendraise de la tribu des Erabenimsuns, parcourait le camp à la recherche de Shaali. Elle savait où la fillette avait l’habitude d’aller, mais cette fois-ci ses recherches furent vaines. Elle décida alors de demander à l’un des enfants qu’elle croisa s’il savait où elle était. L’enfant, intimidé et apeuré par la colère qu’il pouvait lire dans les yeux de la Cendraise, lui indiqua d’un geste de la main la sortie du camp, vers le sud.

Lorsqu’elle retrouva enfin la fillette, Elitlaya s’écria, en colère :


« Shaali ! Combien de fois je t’ai dit de ne pas t’éloigner du camp sans me prévenir ? Et de plus seule ? »

Shaali ne répondit pas de suite. Elle était très concentrée, les yeux fermés, agenouillée par terre non loin d’une "foyada", une main tendue. Une sphère de lave s'en était détachée et flottait dans l'air en direction de la fillette. De plus, un bouclier magique, à peine perceptible par un œil peu familiarisé avec la magie, entourait complètement la fillette.

Elitlaya, sentant la quantité d’énergie magique entourant sa fille, s’exclama :


« Mais que fais-tu ? Shaali ! »

Le bouclier se dissipa peu à peu, la sphère de lave retomba sur le sol, et Shaali ouvrit les yeux un grand sourire aux lèvres avant de se lever et de courir embrasser Elitlaya.

« Alma ! Ohn adur diru ! Ohn talje’ag ? El baldefu’ag wah sut lo ! »

« Qu’est-ce que c’est que ces façons de parler ? Et réussi ? Mais réussi quoi ? »

« Mon sort ! Je vais encore m’entraîner pour qu’il dure plus longtemps et surtout pour que je parvienne à dégager encore plus d’énergie tout en maîtrisant le feu ! »

Les yeux de sa mère s’écarquillèrent, puis la colère et l’étonnement laissèrent place à l’inquiétude. C’est d’une voix posée, mais inquiète qu’elle lui parla à nouveau :

« Shaali, je t’ai déjà dit que lorsque tu veux travailler ta magie, d’autant plus lorsque tu travailles sur un nouv… »

Shaali interrompit sa mère, enthousiaste, ses yeux rubis pétillant de mille feux.

« Oui, alma, un nouveau sort ! Je l’ai créé toute seule ! Je ne sais pas à quoi il pourra me servir, mais je suis sûre qu’un jour je comprendrai. Un jour je saurai. N’est-ce pas, alma ? »

Face à la joie et à l’enthousiasme de sa fille, Elitlaya la serra dans ses bras et l’embrassa avec amour.

« Nei, Shaali. Mais maintenant promets-moi de faire attention. Je t’ai déjà dit que la magie peut être très dangereuse lorsque l’on ne maîtrise pas parfaitement un sort. Et il vaut mieux être près d’un Mage confirmé pour s’entraîner. »

La fillette acquiesça.

« Je ferai attention, alma. Promis ! »

« Allez, viens. »

Elle prit sa fille par la main.

« Notre Opumer nous attend et il ne faut pas la faire attendre. Aujourd’hui nous allons travailler sur l’absorption des sorts et je sais que tu aimes venir travailler avec nous, n’est-ce pas ? »

« Oh nei, alma ! »

« Un jour tu deviendras sûrement l’Opumer de notre tribu. Tu as le potentiel pour le devenir. Tu es naturellement très douée ».

« Oh bahr, alma ! C’est toi qui deviendras Opumer ! La Mabrigash m’a dit que mon futur sera loin de notre tribu ».

Elitlaya regarda quelques instants sa fille sans rien dire, puis l’entraîna avec elle vers le camp.

Spoiler : :
« Shaali ! Ku’ay adur ohn ? Isk edur telsad ! Yagla ! » = Où es-tu ? C'est l'heure ! Viens !

« Alma ! Ohn adur diru ! Ohn talje’ag ? El baldefu’ag wah sut lo ! » = Mère ! Tu es là ! Tu as vu ? J'ai réussi !

Opumer = Sage-femme.

Mabrigash = Sage femme cendraise renégate.
 
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Shaali
Message Publié : 31 Oct 2016, 13:53 
Invité
Hors-ligne

Message(s) : 10
Les cendres tourbillonnaient autour d'une silhouette ployant sous une charge trop lourde pour elle. Elle avançait difficilement, ne s'octroyant que de courtes pauses de quelques secondes pour reprendre son souffle. On aurait pu croire que par un temps pareil elle aurait pu perdre le sens de l'orientation, mais ce n'était pas la première fois que Shaali parcourait la "Grande Plaie", cette zone de la région de Molag Amur que même les siens considéraient comme étant infranchissable. Elle savait que c'était le seul endroit où on ne les aurait pas suivis.

Ce fut totalement essoufflée qu'elle arriva à l'entrée de ce que certains auraient appelé une grotte et d'autres un simple abri.


- Personne n'osera venir jusqu'ici, souffla-t-elle, visiblement épuisée.

C'est très délicatement, tout près de la roche, à l'abri du vent, qu'elle déposa le lourd fardeau qu'elle portait sur son dos. Elle vérifia malgré tout que personne ne les suivait avant de se laisser tomber au sol pour le serrer tout contre elle, dans un geste tendre et rassurant.

Les deux corps étaient couverts de plaies et de sang.


- Pourquoi m'avoir amené jusqu'ici ? Tu sais pertinemment que tu ne peux plus rien pour moi.

La voix du Cendrais était à peine audible.

- Chuuuut... Il faut que tu te reposes...

Shaali réprima avec grande peine un râle de douleur en essayant de bouger son bras visiblement cassé.

La voix du Cendrais se fit tout d'un coup plus ferme.


- Shaali, tu n'as plus de forces. Il faut que tu me laisses rejoindre nos ancêtres afin que tu puisses vivre. Il en est ainsi et tu le sais. La Mabrigash te l'a dit à maintes reprises et tu as pu le voir aussi : tu dois traverser la mer et t'éloigner des nôtres. Il n'y a que de l'autre côté de l'eau que tu trouveras des réponses.

La Cendraise le regarda fixement de ses yeux de braise, puis s'exprima de sa voix faible et fatiguée, mais qui dans d'autres circonstances n'aurait pas laissé de place à une quelconque riposte.

- Tu oses mettre en doute mes capacités, Hairan ?

Il sourit faiblement en effleurant avec douceur la joue tuméfiée et en sang de la Cendraise.

- Jamais je ne douterai de tes capacités. Et c'est bien pour cela que je te demande de faire ce que tu as à faire. Sinon tout ce que tu as entrepris jusqu'à ce jour ne pourra que se révéler inutile.

- Mais j'ai...

Il posa ses doigts sur ses lèvres pour l'empêcher d'en dire plus.

- Tu n'as pas à te reprocher quoi que ce soit. Il fallait que tu les empêches... de t'arrêter. Tes parents et ton frère le savent. Je le sais également. Et le clan finira par le comprendre aussi un jour et te pardonnera.

Il toussa en fermant les yeux, blotti dans les bras de Shaali, des tremblements parcourant tout son corps. Sa voix se fit alors encore plus faible, pratiquement inaudible.

- Tu m'as fait une promesse, alors fais ce que tu as à faire, ma douce Shaali. Je veillerai toujours sur toi, comme tu l'as fait pour les nôtres... et pour moi.

Il avait à nouveau ouvert ses yeux et regardait sa compagne avec une infinie tendresse.

- Ohn harig muhrad, Shaali. Murhad ! Tu dois vivre, Shaali. Vivre !

La Cendraise serra son compagnon dans ses bras, une douce mélodie s'échappant de ses lèvres.

- As Sil, Shaali. La Lumière... N'oublie pas de suivre la Lumière...

Une aura rouge enveloppa les corps des deux Cendrais jusqu'au moment où l'un des deux ne rendît son dernier souffle, et l'autre ne perdît connaissance.
 
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Shaali
Message Publié : 03 Nov 2016, 18:35 
Invité
Hors-ligne

Message(s) : 10
Pas une seule larme ne perla sur les joues de Shaali. Elle exécuta le rituel ancestral cendrais sans ciller. Les cendres étaient encore chaudes lorsqu'elle les recueillit dans une sacoche en peau de guar qu'elle fixa à sa ceinture.

La plupart de ses blessures avait commencé à cicatriser. Elle s'était servie des vêtements de Hairan pour bander et bloquer son bras cassé. Chacun de ses gestes, même le plus insignifiant, lui provoquait des douleurs lancinantes. Même si elle savait pertinemment que personne ne serait venu jusque là la chercher, elle savait également qu'elle avait fait une promesse et qu'elle devait poursuivre sa quête. Ses blessures ne l'arrêteraient pas. Elle avait sacrifié sa vie pour qu'elle-même puisse survivre. Il ne fallait pas que cela soit inutile.

Elle cala sa capuche de telle sorte qu'on apercevait à peine la lueur de ses yeux, un bout de tissu épais venant protéger sa bouche et son nez du vent et du sable ; puis elle entama son long chemin en direction du Sud-Est de Vvardenfell.


*******


Depuis combien de lunes marchait-elle ainsi, dans un silence total, telle une ermite ? Vingt-quatre lunes ? Plus ? Difficile de le dire.

Elle préférait les gestes à la parole pour communiquer, et la dernière personne à avoir entendu sa voix et vu son visage, avait rejoint ses ancêtres depuis longtemps maintenant.

La soirée était douce, bercée par les clapotis de la mer sur la Côte d'Azura, un léger parfum indéfinissable flottant dans l'air.

Elle arrêta son guar et installa sa yourte non loin de l'eau. Elle mangea quelques morceaux de viande séchée, son regard tourné vers le Sud.

Elle s'endormit rapidement, mais après quelques heures d'un sommeil profond, elle se réveilla en sursaut. Une lumière vive, aveuglante, était apparue dans son rêve. Cette lumière cachait quelque chose, elle en était certaine, mais elle n'avait rien pu voir de précis.

Cependant, maintenant elle savait vers quelle direction poursuivre ses recherches.

Elle fixa ses affaires sur le guar et se dirigea vers le port le plus proche.
 
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 message(s) ]  Haut


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron