Publier un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez rien publier ou éditer.  [ 8 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Sonnez trompettes !
Message Publié : 22 Oct 2014, 21:56 
Ami
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Message(s) : 4
L’expédition qui au début les avait tant excités n'avait au final rien d'excitant. Évidemment, quand ils retourneraient dans leurs terres, loin là-bas à Vvardenfell, ils prétendraient le contraire et imagination aidant ils parviendraient à vendre un rêve qui jamais ne se réalisa mais que beaucoup partageraient.

Tous les six sont originaires de Seydãrã en Terre des Cendres et jusqu'à présent, ils ne voyagèrent jamais plus loin que les frontières cendrées du Nord Uvaris. Aussi quand leur fut offerte l'occasion de traverser la Mer Intermédiaire pour gagner le continent occidental, ils ne cachèrent pas leur joie. Ils sont jeunes.

Les premiers longs jusqu'à la lointaine Vivec se déroulèrent sans encombre. Et sans plaisir aucun. Car le jeune Ihrfihn, leur Prince, était à leurs côtés. Ils avaient sensiblement le même âge et ils avaient vécu leur enfance, à maints égards douloureuse, dans sa traîne. Lui ne s'en souvenait pas. Eux, si.

A Vivec, ils connurent la courte satisfaction d'une séparation rapide. Leur bourreau de jeunesse s'éclipsa et ils prirent sans lui un navire pour Coeurébène.

La traversée fut cahoteuse et inconfortable, leur arrivée au port assez piteuse. Surtout la vie si loin de leur terre natale leur déplut aussitôt ; ce n'était point l'absence de confort qui heurtait ses descendants lointains de cendrais que la foule cosmopolite et populeuse qu'ils durent affronter. Argoniens et khajits libres déambulaient sans chaîne aucune ; ils envahissaient l'espace que ces géants nordes laissaient inoccupé. Mêmes les dunmers locaux avec leurs accents et leurs tenues variés leur semblaient étrangers. Ils s'étaient jurés à mots couverts de se fondre au plus vite dans les tripots les plus sulfureux de la ville et n'en firent rien. Au plus près des écuries, ils campèrent, silencieux et austères et l'on put aisément les prendre, pour peu qu'on leur prêta attention, à quelques amaisonnais farouches un brin débiles.

Quand Maître Kaldi leur annonça qu'ils gagneraient au plus vite les hauteurs sauvages des Éboulis, ils soupirèrent de soulagement. Dans leur esprit la "campagne" serait plus tolérable que cette cité trop vaste et trop vivante à leur goût. Et de fait les paysages qu'ils arpentèrent bientôt leur rappelèrent agréablement la terre qui à l'est les avait vus naître.

Ils voyagèrent sans peine et s'installèrent à quelques longs du domaine non loin d'un emplacement inoccupé de cendrais. Maître Kaldi se chargea de marquer les lieux de symboles amicaux. Car les Cendrais aussi nomades soient-ils aiment être instruits des qualités et et des intentions de leurs voisins, fussent-ils temporaires.

Par trois fois, ils montèrent au domaine. Ils accompagnèrent leur vieux Maître qui toujours à distance raisonnable leur sommait de baisser arme et étendards. Ils l'observaient humer l'air et grommeler d'étranges et sourdes incantations.
Par deux fois, ceci fait, ils regagnaient silencieusement leur camps.

Aujourd'hui, c'est la troisième et dernière montée au domaine. Maître Kaldi se tient droit devant la porte. Il a humé l’air et grommelé, mais il ne semble pas disposé à rebrousser chemin.

Il fixe la porte sans mot dire. Il la fixe comme si d'un simple regard il espérait l'abattre. Il la fixe méchamment.
Finalement il se tourne vers les six jeunes dunmers et leur somme d'une voix à nulle autre égale de sonner le cor des Ihrfihn. Ils s’exécutent et dans le silence apaisant des hautes terres résonnent stridentes les hautes voix éraillées de cuivres anciens.
 
 
 Sujet du message : Re: Sonnez trompettes !
Message Publié : 22 Oct 2014, 22:10 
Ami
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Message(s) : 4
Formulaire.


2. Activités de confrérie (par rubrique régulièrement/parfois/rarement/ne sait pas)

Forum : Oui
Participation aux canaux de discussion : Oui
Quêtes de groupe de confrérie : Oui
Quêtes de groupe de nos alliés : Non
Événements RP confrérie : Oui
Événements RP de nos alliés : Non et puis quoi encore !
Instances de confrérie : Sans doute pas
Instances de nos alliés : Non
Demande/offre d'artisanat : Même pas en rêve !

3. Quel est votre connaissance de l'univers de la saga des Elder Scrolls ?

Le peu que je connais de ce monde accouché sur une table de Burger King californien ne m'inspire pas une envie impérieuse de poursuivre les recherches.

4. J'ai pris connaissance de la charte de la confrérie (oui/non)

Oui.

5. Exempté au point 5.

6. Point créé par moi-même.

Grumph !
 
 
 Sujet du message : Re: Sonnez trompettes !
Message Publié : 23 Oct 2014, 10:30 
Invité
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Message(s) : 280
Alarmé par le concert des cuivres, Urven se dirigea vers la fenêtre la plus proche et jeta un œil pour déterminer la source du tintamarre. Il détailla avec appréhension chaque membre de la petite troupe qui s'époumonait devant la bâtisse, cherchant du regard un indice qui lui permettrait d'identifier une Maison ou une famille. La délégation ne manqua pas de titiller sa curiosité. Il était rare de voir autant de personnes en même temps au Manoir et la débauche d'efforts des "musiciens" le fit sourire. A n'en pas douter, un notable annonçait sa venue aux résidents.
Quittant son observatoire, Urven descendit lentement les escaliers et gagna l'atrium.
 
 
 Sujet du message : Re: Sonnez trompettes !
Message Publié : 23 Oct 2014, 12:13 
Ami
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Message(s) : 140
Tunjaar, Irrité d'avoir été dérangé dans ses lectures matinales (Il allait bientôt se coucher), monta les escaliers quatre-à-quatre, traversa les quartier de l'intendant sans même regarder si il était dans la pièce et vint se camper dans l'atrium, l'air passablement grognon.

-*Marmonne* C'est quoi ce boucan, non mais je vous jure !

_________________
I offer you my blood. Take it, and you will walk as a lion among sheep. Men will tremble at your approach, and you will never fear death again.
 
 
 Sujet du message : Re: Sonnez trompettes !
Message Publié : 23 Oct 2014, 16:17 
Inil
Hors-ligne

Message(s) : 79
A l'étage une fenêtre claqua et laissa entrevoir un nordique furibard.

- "C'EST PAS BIENTÔT FINI CE BORDEL! VOUS ALLEZ ME RÉVEILLER LA PETITE!" Hurla-t-il à l'attention des sonneurs.

Un autre bruit bien plus terrible émana de la fenêtre peu après :

- " OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIINNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNN!!!"

Maugréant un "Par le caleçon de Shor!", le nordique disparu promptement de l'ouverture.
 
 
 Sujet du message : Re: Sonnez trompettes !
Message Publié : 23 Oct 2014, 19:30 
Ami
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Message(s) : 4
D'un geste du bras, Maître Kaldi fit taire les trompettes hurlantes ; il lui avait semblé, un instant, qu'une voix quasi-humaine avait répondu à l'appel.

Dans le silence recouvré, il tendit l'oreille, attentif ; des bruits de pas... et les cris d'un nourrisson. Sans témoigner un soupçon de surprise, impassible devant le portail, il leva de nouveau le bras.

Ses compatriotes, enthousiastes, reprirent leur ignoble mélopée.
 
 
 Sujet du message : Re: Sonnez trompettes !
Message Publié : 23 Oct 2014, 20:25 
Ponihn
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Message(s) : 989
Grâce aux glyphes placés par ses soins, Maëfarayn avait pu voir l'arrivée des sept Dunmer, et depuis, elle avait passé son temps à se préparer à la rencontre avec Maître Kaldi.

Tout en se préparant -surtout psychologiquement- de nombreuses questions se bousculaient dans son esprit : pourquoi avait-il fait tout ce chemin pour venir jusqu'au Manoir ? Était-il arrivé quelque chose à Cyian ? Ou à Alma (1) ? Ou à Ata (2) ? Non. Elle était certaine que non car elle l'aurait senti, elle l'aurait "vu", surtout s'il était arrivé quelque chose de grave à son frère. Il apparaissait souvent dans ses visions, et elle n'aimait pas du tout ce qu'elle voyait. Cependant, jamais elle ne l'avait vu courant un danger quelconque.

Alors, pourquoi le Précepteur des jumeaux avait décidé de venir chez Arador Dayn ?

"Voyant" Maître Kaldi devant la porte d'entrée du Manoir prêt à s'annoncer, Maëfarayn ferma les yeux quelques instants et respira profondément. Lorsqu'elle les ouvrit à nouveau, son visage n'exprimait plus ni inquiétude ni questionnements. Il n'était pas question que les hôtes du Manoir la voient ainsi.

Elle descendit lentement les escaliers et salua Urven et Tunjaar en inclinant gracieusement la tête avant d'ouvrir grand la porte d'entrée donnant sur le perron.


- Ju'rohn de Arador Dayn, Kenakaldi...

Maëfarayn s'inclina respectueusement devant son Précepteur en le laissant entrer dans l'atrium. Puis elle s'adressa aux six musiciens d'une voix ferme, ne laissant aucune place à un commentaire, quel qu'il soit.

- Les écuries sont sur votre droite. L'Intendant, Maître Krsh, viendra vous y rejoindre afin de vous donner les consignes à suivre en ces lieux. Montrez-lui du respect.

Elle ferma la porte et rejoignit tout le monde dans l'atrium.

- Yagla (3), Kenakaldi...

Maëfarayn sourit à Maître Kaldi en l'invitant à la suivre avec les autres dans la Salle de l'Âtre.

- Ohn julifudnich (4), Kenakaldi... Je vous présente serjo Rédoran Urven Omoril, Adepte d'Arador Dayn... ainsi que Tunjaar, Adepte d'Arador Dayn, dont Ata a dû certainement vous parler...

Elle s'adressa ensuite aux deux Adeptes.

- Je vous présente Maître Kaldi, Mage cendrais... Cyian et moi, avons été ses viyaa (5)...



(1) Alma = mère
(2) Ata = père
(3) Yagla = venez
(4) Ohn julifudnich = vous pouvez vous asseoir
(5) Viyaa = élèves
 
 
 Sujet du message : Re: Sonnez trompettes !
Message Publié : 23 Oct 2014, 21:13 
Ami
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne

Message(s) : 4
Maître Kaldi suivit docilement son ancienne élève ; il ne tiqua pas quand celle-ci, impérieuse dirigea l'escorte vers les écuries. L'aurait-il souhaité, que son autorité n'aurait pas surpassée celle de la jeune Ihrfihn dans l'esprit impressionnable des seydarans. Ils avaient reconnu leur maîtresse aux yeux blancs et eut-elle formulé le souhait qu'ils partissent céans se décrasser dans une coulée de lave que larmes retenues, ils s'y résoudraient.

Il ne tiqua pas plus devant l'énigmatique Tunjaar devant lequel il se courba respectueusement.


- Homme d'Ald'Ruhn, déclama-t-il à l'attention d'Urven, que les Cendres vous soient aussi propices qu'elles le furent pour vos aïeuls.

Mais le vieux Maître ne s'assit pas. Raide, le regard impassible fixé sur son hôtesse, il se refusait à tout confort par nature superflu.

- Hlasera, votre accueil me fait chaud au cœur et allège quelque peu la gravité des reproches que je ne saurai prononcer ici, en si aimable compagnie. Où est Venim le Jeune, Seigneur de ce Domaine et frère d'esprit de notre Maître ? Il me tarde de le rencontrer car le temps est compté pour qui sait en user.
 
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez rien publier ou éditer.  [ 8 message(s) ]  Haut


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :